Vendredi 15 novembre 2019

Les trésors de Lutèce

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2005 - 160 mots

PARIS - Ouvrage de la Lutèce gallo-romaine à l’iconographie mythologique, le pilier de Saint-Landry retrouve les salles permanentes du Musée national du Moyen Âge-Thermes de Cluny à Paris.

Il avait quitté ces dernières en décembre 2003 pour une restauration complète au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), sur le site Flore du Palais du Louvre. Les deux blocs sculptés et le dé formé de trois éléments qui le composent – datant probablement du IIe siècle et figurant Jupiter, Mars ou Minerve – ont été consolidés, et leur nettoyage a permis de retrouver la couleur d’origine du calcaire. Découvertes en 1829 dans les fondations de l’ancienne église parisienne de Saint-Landry (nord de l’île de la Cité), ces œuvres de calcaire ornées de bas-reliefs représentent, avec le pilier des Nautes (également exposé à Cluny), l’un des rares témoignages sur les divinités honorées à Lutèce à l’époque antique.

Musée national du Moyen Âge-Thermes de Cluny, 6, place Paul-Painlevé, 75005 Paris, tél. 01 53 73 78 00, tlj sauf mardi, 9h15-17h45

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°226 du 2 décembre 2005, avec le titre suivant : Les trésors de Lutèce

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque