Dimanche 18 février 2018

Les tombes de La Ciotat

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 novembre 2009

LA CIOTAT (Bouches-du-rhône) - Les fouilles menées par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), à l’occasion de la construction d’un immeuble de logements sociaux, ont révélé un cimetière paroissial, créé en 1581, dans le centre historique de la ville.

Le site constitue une première nationale car il permet d’explorer les pratiques funéraires dans un contexte d’ensevelissement classique — non lié à une épidémie — et d’étudier l’ensemble des inhumés, soit plus d’un millier. Les registres paroissiaux, conservés depuis 1575, permettent en outre une comparaison avec les résultats des fouilles, montrant l’évolution de la composition sociale de la population inhumée au cimetière, notamment au XVIIIe siècle avec la vague hygiéniste.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°313 du 13 novembre 2009, avec le titre suivant : Les tombes de La Ciotat

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque