Vendredi 19 juillet 2019

Unesco

Les nouveaux sites inscrits au Patrimoine de l’Unesco viennent en majorité d’Europe et Amérique du nord

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 10 juillet 2015 - 1366 mots

BONN (ALLEMAGNE) [10.07.15] – Au terme de la 39e session du Comité du patrimoine mondial, 24 nouveaux sites ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et trois biens ont été étendus, portant à 1 031 le nombre de sites inscrits répartis dans 163 pays. L’Europe et l’Amérique du Nord ont le plus grand nombre de nouvelles inscriptions et abritent au total 48 % des sites inscrits dans le monde.

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, réuni à Bonn du 28 juin au 8 juillet sous la présidence de Maria Böhmer, ministre adjointe aux affaires étrangères et députée au Bundestag, a inscrit 24 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial et approuvé l’extension de trois biens, sur les 36 propositions soumises cette année. Le nombre d’inscription en 2015 reste dans la moyenne de ces cinq dernières années, qui s’élève à 23,5 biens.

Les nouvelles inscriptions portent ainsi à 1 031 le nombre de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, dont 802 biens culturels, 197 naturels et 32 mixtes, répartis dans 163 Etats parties, c’est-à-dire les pays ayant ratifié la Convention du patrimoine.

Sur les 24 nouvelles inscriptions, la région Europe et Amérique du Nord prend largement le dessus sur les autres régions avec 12 inscriptions. Pour la France, dont le nombre de biens s’élève dorénavant à 41, deux nouveaux sites ont été inscrits : les climats du vignoble de Bourgogne et les coteaux, maisons et caves de Champagne. Le Danemark (8 biens) a vu également deux de ses sites inscrits au patrimoine mondial : Christiansfeld, une colonie de l'Eglise morave fondée en 1773, et le paysage de chasse par force de Zélande du Nord. L’Italie (51 biens), l’Allemagne (40 biens), les Etats-Unis (23 biens), la Norvège (8 biens) et le Royaume-Uni (29 biens) ont chacun obtenu l’inscription d’un site. Israël (9 biens) et la Turquie (15 biens), qui font partie de la région Europe selon la classification de l’Unesco, ont obtenu respectivement l’inscription de la nécropole de Bet She’arim, et du paysage culturel de la forteresse de Diyarbakır et de la ville d’Ephèse. Quant à l’Espagne, elle a obtenu l’extension des chemins de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui figurent déjà depuis 1993 au patrimoine mondial.

La région Asie et le Pacifique a vu sept de ses biens inscrits, notamment les sites du tusi en Chine, premier parmi les pays asiatiques avec 48 sites inscrits, et les sites de la révolution industrielle Meiji au Japon (19 biens), qui ont la particularité pour certains d’être encore en activité. La République islamique d’Iran (19 biens) a obtenu deux nouvelles inscriptions : le paysage culturel de Maymand et Suse. Singapour fait quant à elle son entrée sur la liste du patrimoine mondial, grâce à l’inscription de son Jardin botanique.

L’Amérique latine et les Caraïbes ont obtenu trois nouvelles inscriptions, notamment le système hydraulique de l'aqueduc de Padre Tembleque au Mexique, pays d’Amérique latine avec le plus de biens inscrits (33), et le premier bien inscrit pour la Jamaïque avec les Montagnes bleues et monts John Crow.

Deux nouvelles inscriptions ont été acceptées pour les Etats arabes : l’art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite (4 biens) et le site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » en Jordanie (5 biens). L’Afrique n’a cette année obtenu aucune nouvelle inscription mais seulement une extension des limites des Aires protégées de la Région Florale du Cap en Afrique du Sud (8 biens).

Une fois de plus, la liste dévoilée par l’Unesco met en lumière les écarts entre les régions du globe. En effet, la région Europe et Amérique du Nord a cette année pris largement le pas sur les autres régions. Depuis 2010, le nombre de sites inscrits pour cette large région était soit inférieur, soit identique à l’Asie, sauf en 2012 (avec 10 biens pour l’Europe contre 8 pour l’Asie), alors que les trois autres régions ont un nombre d’inscription nettement plus faible. En 2014, sur les 26 inscriptions, on en comptait 10 pour l’Europe, 10 pour l’Asie-Pacifique, 2 pour le l’Amérique latine, 3 pour les pays arabes et enfin 1 pour l’Afrique.

D’après les statistiques établies par l’Unesco sur le nombre de biens inscrits par région, l’Europe domine ainsi largement les autres régions du globe, cette région regroupant à elle seule 48 % des biens (491). L’Afrique et les pays arabes arrivent en fin du classement avec respectivement 9 % et 8 % des biens inscrits. Si l’on détaille par pays, 4 pays européens se classent dans le top 5, avec l’Italie en 1e position (51 biens inscrits), suivie par la Chine (48), l’Espagne (44), la France (41) et l’Allemagne (40). Alors que 28 Etats parties n’ont toujours aucun bien inscrit pour l’instant.

Cependant, il faut ici souligner le très net déséquilibre entre les régions définies par l’Unesco. En effet, la région Europe-Amérique du Nord comprend 51 Etats parties (et parmi eux des Etats comme la Turquie, la Russie et Israël), un nombre supérieur aux autres régions, avec 45 Etats parties pour l’Afrique, 43 pour l’Asie-Pacifique, 33 pour le l’Amérique Latine, et 19 pour les pays arabes, ce qui peut en partie expliquer la prédominance des sites inscrits situés en Europe et en Amérique du Nord. L’année de ratification de la Convention du patrimoine ou encore le nombre de propositions effectuées par pays peut aussi expliquer le plus grand nombre de site européens inscrits.

En revanche, la liste du patrimoine en péril comprend majoritairement des sites situés en Afrique (33 %) et dans les Etats arabes (33 %), contre 10 % en Europe et Amérique du Nord. Cette année trois sites ont d’ailleurs été ajoutés à la Liste du patrimoine en péril, Hatra (Iraq), Sana’a (Yémen), et Shibam (Yémen), tandis qu’un site en a été retiré, Los Katíos (Colombie).

La 40e session du Comité du patrimoine mondial aura lieu à Istanbul (Turquie) du 10 au 20 juillet 2016.

Liste des nouvelles inscriptions :
- La Speicherstadt et le quartier Kontorhaus avec la Chilehaus (Allemagne)
- Christianfeld, une colonie de l’Église morave (Danemark)
- Le paysage de chasse par force de Zélande du Nord (Danemark)
- Missions de San Antonio (États-Unis d'Amérique)
- Coteaux, Maisons et Caves de Champagne (France)
- Les climats du vignoble de Bourgogne (France)
- La nécropole de Bet She’arim – Un haut lieu du renouveau juif (Israël)
- Palerme arabo-normande et les cathédrales de Cefalú et Monreale (Italie)
- Site du patrimoine industriel de Rjukan-Notodden (Norvège)
- Le pont du Forth (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord)
- Paysage culturel de la forteresse de Diyarbakır et des jardins de l’Hevsel (Turquie)
- Éphèse (Turquie)
- Sites du tusi (Chine)
- Aires historiques de Baekje (République de Corée)
- Le paysage culturel de Maymand (République islamique d’Iran)
- Suse (République islamique d'Iran)
- Sites de la révolution industrielle Meiji : sidérurgie, construction navale et extraction houillère (Japon)
- Grande montagne Burkhan Khaldun et son paysage sacré environnant (Mongolie)
- Jardin botanique de Singapour (Singapour)
- Montagnes bleues et monts John Crow (Jamaïque)
- Système hydraulique de l'aqueduc de Padre Tembleque (Mexique)
- Paysage culturel industriel de Fray Bentos (Uruguay)
- Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite (Arabie saoudite)
- Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) (Jordanie)

Modification des limites :
- Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle : Camino francés et chemins du nord de l’Espagne
- Aires protégées de la Région Florale du Cap (Afrique du Sud)
- Parc national de Phong Nha - Ke Bang (Viet Nam)

Liste des propositions non retenues :
- La cathédrale de Naumburg et le paysage des rivières la Saale et de l’Unstrut – Territoires de pouvoir au Moyen Âge classique (Allemagne)
- Nyero et autres sites d’art rupestre géométrique de chasseurs-cueilleurs d’Ouganda oriental (Ouganda)
- Paysage culturel de Thimlich Ohinga (Kenya)
- Paysage culturel viticole et vinicole de La Rioja et de la Rioja alavaise (Espagne)
- Sites de l’âge des Vikings en Europe du Nord (Allemagne, Danemark, Islande, Lettonie, Norvège)
- Complexe des forêts de Kaeng Krachan (Thaïlande)
- Parc national marin de Sanganeb et baie de Dungonab - Parc national marin de l’île de Mukkawar (Soudan)
- Paysages de la Dauria (Fédération de la Russie, Mongolie)
- Monastère de Ghélati (Géorgie)

Légende photo

Le site archéologique de Bet She’arim, au nord d’Israël - Photo wikimedia - 2006 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque