Samedi 17 février 2018

Les Nouveaux Offices achevés pour l’an 2000

Une vingtaine de salles seront accessibles dès décembre 1998

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 septembre 2009

Le projet de restructuration des Offices de Florence se précise depuis l’intervention du ministre de la Culture italien, Walter Veltroni. Celui-ci vient en effet de définir le futur parcours d’exposition, les modalités techniques de sa réalisation ainsi que la date d’inauguration du premier tronçon des travaux, fixée à décembre prochain. Par ces mesures concrètes, il dénoue une situation longtemps bloquée en raison du désaccord entre la Surintendance aux Biens artistiques et la direction du musée (lire le JdA n° 38, 16 mai 1997).

FLORENCE. Quatre-vingt-dix nouvelles salles, 4 000 œuvres, 30 000 m2... et 80 milliards de lires (environ 230 millions de francs français). Voici en quelques chiffres le projet des Nouveaux Offices, à Florence.

La restructuration, qui affecte au musée la totalité du bâtiment de Vasari, a déjà nécessité le déménagement des Archives de l’État en 1989 ; elle entraînera bientôt celui de la Surintendance, transférée au Palais Bardini qui vient d’être acquis à cette fin. Ce réaménagement devrait permettre de doubler le nombre d’œuvres exposées.

Plusieurs pièces déposées, faute de place, dans d’autres institutions vont enfin pouvoir regagner les Offices. C’est le cas de La Madonne aux roses de Titien, et de la collection du marchand Contini Bonacossi qui attend depuis 25 ans un emplacement définitif, mais aussi de la statuaire antique. Peinture et sculpture seront donc à nouveau réunies dans le palais des Médicis, pour la plus grande satisfaction des partisans d’une présentation historiciste des collections.

Le nouveau parcours conserve l’entrée actuelle et commence par le second étage, auquel on accède par l’escalier Vasari. Au niveau de la Loggia des Lanzi – ouvrant sur le jardin Médicis remis en état –, le visiteur redescendra au premier étage, qu’il visitera en sens inverse pour finalement sortir par l’aile ouest, sur la place Castellani, à l’arrière de l’édifice de Vasari. La reprise du projet de sortie sur cette place est un point décisif du nouvel aménagement. Elle est actuellement défigurée par une rampe en béton armé, vestige d’un projet avorté destiné à donner un accès supplémentaire au musée. La municipalité de Florence et les Monuments historiques viennent d’ouvrir un concours aux meilleurs représentants de l’architecture internationale. “Le lauréat équipera la place d’une grande sortie monumentale, digne des Offices et du centre historique de la ville”, a déclaré Antinio Paolucci, surintendant aux Biens artistiques de la Ville de Florence.

Le 18 décembre 1998 verra l’inauguration de la première portion du nouveau parcours (une vingtaine de salles), mais aussi de l’extraordinaire bibliothèque installée dans le salon de Magliabechi et des 8 000 m2 dévolus à l’accueil du public ; ces derniers comprendront un point d’information, la billeterie, un vestiaire, un espace consacré à l’histoire du musée, une librairie, une cafétéria et un restaurant. Le coût global de la réalisation des Nouveaux Offices est de 80 milliards de lires, dont dix pour restaurer le palais Bardini et y transférer la Surintendance. Trente milliards ont déjà été affectés au projet. Pour les cinquante restants, on compte sur les recettes de la Loterie nationale. La détermination de Walter Veltroni à respecter les échéances constitue en tout cas une bonne garantie pour l’achèvement du projet d’ici trois ans.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°45 du 10 octobre 1997, avec le titre suivant : Les Nouveaux Offices achevés pour l’an 2000

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque