Lundi 17 décembre 2018

Les cartons de Cortone

Découverte de trois œuvres

Le Journal des Arts

Le 24 octobre 1997 - 315 mots

Une campagne de restauration dans l’église Santa Chiara d’Urbino a permis l’attribution de trois toiles à Pierre de Cortone, ainsi que la découverte des restes du duc Francesco Maria Ier Della Rovere et de sa famille, et des vêtements du XVIe siècle.

URBINO. Au moment où Rome fête le quatrième centenaire de la naissance de Pierre de Cortone, la Surintendance d’Urbino achève la restauration d’une œuvre inédite du maître. Il s’agit d’une série de douze toiles ayant servi de cartons aux mosaïques de l’une des coupoles de la nef droite de Saint-Pierre de Rome. Elles représentent un épisode de l’Apocalypse où les anges marquent le front les Élus. Laissées inachevées, elles furent reprises par Ciro Ferri, l’élève de Cortone. Selon Maria Gianna­tiempo Lopez, chargée des travaux de restauration, leur conservation est due à l’intérêt que leur portait le cardinal Annibale Albani d’Urbino, neveu du pape Clément XI. Il récupéra les toiles, une cinquantaine d’années après leur utilisation dans la basilique romaine, et les fit tendre sur la coupole de l’église Santa Chiara. Couvrant une superficie de 160 m2, ces œuvres, jusqu’alors attribuées à Ciro Ferri, ont été déposées en 1989 pour être restaurées. Leur état rendait nécessaire une intervention ; elles avaient été déformées lors de leur mise en place dans la coupole de Santa Chiara, aux di­mensions différentes de celle de Saint-Pierre. Ces travaux ont permis de reconnaître la main de Pierre de Cortone dans au moins trois pièces ; les études correspondantes paraîtront dans un volume édité par la Surin­tendance d’Urbino d’ici la fin de l’année 1998. À cette occasion, on a identifié les restes du duc Francesco Maria Ier Della Rovere et de sa famille : sa femme Eleonora Gonzague, son fils le cardinal Giulio, sa belle-fille Giulia Varano et sa nièce Lavinia qu’abritait l’église-mausolée des ducs Della Rovere. Les vêtements et les chaussures retrouvés dans les tombes seront restaurés puis exposés.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°46 du 24 octobre 1997, avec le titre suivant : Les cartons de Cortone

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque