Samedi 24 février 2018

Les Brèves : Le Whitney Museum de New York, La Gainsborough’s House...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2009

Le Whitney Museum de New York vient d’acheter 330 gravures au Philadelphia Museum of Art. Ce dernier avait récemment sélectionné plus de 600 doublons de sa collection de gravures américaines et les avait confiés au marchand new-yorkais Mary Rian en stipulant qu’ils devaient être vendus à un autre musée. Le lot aurait été acheté pour un prix raisonnable ("à six chiffres") grâce à des fonds que Leonard Lauder, président du Whitney, a réuni par l’intermédiaire de sa fondation. "Cette acquisition comble d’importants manques et renforce notre fonds. Elle comprend notamment des artistes proches du Whitney", déclare David Kiehl, responsable des gravures au musée, citant John Sloan, Reginald Marsh, Peggy Bacon, Mabel Dwight, Raphael Soyer, Charles Sheeler, Louis Lozowick… Une nouvelle galerie réservée aux œuvres sur papier sera inaugurée au cinquième étage du Whitney en octobre 1997.

La Gainsborough’s House a acquis une étude préparatoire de Diane et Actéon, de Thomas Gainsborough. Ce tableau, conservé dans la collection royale de Buckingham Palace à Londres, est l’unique représentation mythologique traitée par l’artiste. Le musée, situé dans le Suffolk sur l’emplacement de la maison natale de Gainsborough, a acquis le dessin après qu’il eut été retiré d’une vente organisée par Sotheby’s au mois d’avril. Estimé entre 70 000 et 90 000 livres, son prix de vente n’a pas été communiqué. Deux autres études de Diane et Actéon sont en possession de la Henry E. Huntington Library and Art Gallery en Californie et du Cecil Higgins Museum and Art Gallery à Bedford.

L’État italien vient d’acquérir 5 œuvres monumentales d’artistes du mouvement de la Trans-avant-garde italienne, pour un montant total de 500 millions de lires (1,65 million de francs). De haut en bas : Roma (1986, 2,03 x 5,30 m), une œuvre d’Enzo Cucchi dédiée au culte de la Cité éternelle, et Sull’orlo della sera (1982-1983, 2,4 x 4,4 m), une toile totémique de Mimmo Paladino, dans la lignée des œuvres qui l’ont rendu célèbre outre-Atlantique. Ces 2 pièces ont été achetées respectivement 130 et 120 millions de lires (429 000 et 396 000 francs). Les 3 autres œuvres sont signées Chia, Clemente et De Maria.

Le Getty Museum vient d’acquérir cette œuvre de Fra Bartolomeo (1472-1517) pour 14 millions de livres (112 millions de francs), mais le tableau est actuellement exposé pour une durée de six mois à la National Gallery de Londres. Cette Sainte Famille – dite encore le Bartolomeo Panshanger – a été vendue par les administrateurs de la succession Firle afin d’assurer l’entretien de Firle Place, une demeure du XIXe siècle située dans le Sussex, qui est ouverte au public. La moitié du produit de la vente permettra de régler les impôts, l’autre de constituer un fonds pour la conservation du domaine. Sir Graham Kirkham, intéressé par le tableau, s’est finalement désisté, bien que l’administration britannique ait spécialement retardé pour lui de quatre mois la délivrance du certificat d’exportation.

La restauration des six copies d’après Pontormo, dans la chartreuse de Galluzzo près de Florence, ont permis d’avancer des hypothèses concernant leur paternité. Selon l’historienne de l’art Monica Bietti, elles ont été réalisées par différents artistes autour de 1582, d’après des dessins dus presque sûrement à Empoli. Ce dernier pourrait être l’auteur de La Cène à Emmaüs et de La Résurrection, tandis que certaines des autres œuvres – La prière au Jardin des oliviers, Le Christ devant Pilate, Le Calvaire, La Déposition – seraient de la main de Ligozzi, Cigoli et Naldini. Les restaurations ont en outre révélé des détails intéressants : le symbole de la Trinité, par exemple, a été effacé et repeint, probablement sur l’ordre du pape Urbain VIII, soucieux de se conformer aux dispositions du Concile de Trente, qui préconisaient un triangle avec un œil unique en son centre.

La Raphaël Gallery du Victoria & Albert Museum de Londres, qui abrite sept cartons de tapisseries réalisés en 1515 et 1516 par l’artiste, rouvrira ses portes au mois d’octobre. Cette rénovation, lancée en 1992, a coûté 2 millions de livres (16 millions de francs) et succède à l’ouverture des nouvelles Silver Galleries. Depuis le mois de novembre, 1 500 objets d’art en argent, datant de 1300 à 1800, illustrent l’histoire de l’argenterie anglaise. Une "Aire de découverte" offre aux visiteurs la possibilité de manipuler quelques objets, tandis que deux bornes multimédia à écran tactile proposent un programme et une base de données sur l’histoire de l’argenterie.

Un "Atelier d’été" organisé par l’Union centrale des arts décoratifs et les "ateliers du Carrousel" offre une initiation de sept semaines à la création artistique et spatiale. Architecture, design, architecture d’intérieur, graphisme, publicité seront abordés au moyen d’exercices pratiques, de conférences et de visites de sites. Prix : 8 100 F, 111, rue de Rivoli, 75001 Paris. Rens. au : 42 61 29 38.

"Artdécojeunes" et "Les ateliers du Carrousel", également organisés par l’Union centrale des arts décoratifs, permettent aux plus jeunes de s’initier au monde des musées et de l’art grâce à des jeux et des créations personnelles. Du 16 septembre et à la fin de l’année scolaire. Inscription par correspondance, jusqu’au 25 août, ou sur place, à partir du 5 septembre, 111, rue de Rivoli, 75001 Paris, tél : 42 61 29 38.

La Villa Kérylos, à Beaulieu-sur-Mer, a ouvert  deux nouvelles salles d’exposition, grâce au mécénat du promoteur immobilier Michel Pastor qui a offert 650 000 francs. Cette reconstitution d’une demeure antique a déjà bénéficié de 5 millions de francs depuis 1994 – apportés par la direction du Patrimoine, le Conseil général, la banque NSM… – pour divers travaux de rénovation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°27 du 1 juillet 1996, avec le titre suivant : Les Brèves : Le Whitney Museum de New York, La Gainsborough’s House...

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque