Les arts et lieux de spectacle sur le devant de la scène

La 9e édition du Salon du patrimoine s’ouvre au Carrousel du Louvre

Le Journal des Arts

Le 13 novembre 2007

Rendez-vous incontournable des professionnels comme des amateurs, le Salon du patrimoine accueille chaque année quelque 250 exposants (artisans d’art, entreprises, collectivités territoriales, associations, écoles...) au Carrousel du Louvre. Pour sa 9e édition (du 6 au 9 novembre), il lève le rideau sur les sites, métiers et savoir-faire associés au monde du spectacle.

PARIS - Après avoir mis à l’honneur les vestiges militaires (2001) et industriels (2002), le Salon du patrimoine s’encanaille au contact des arts et des lieux de spectacle. Conférences, expositions et rencontres mettent en effet cette année à l’honneur quelques hauts lieux du patrimoine théâtral, telle la Comédie-Française (lire ci-dessous), et donnent un aperçu des multiples métiers liés à la scène. Du scénographe au décorateur, en passant par le costumier (lire p. 29), tailleur, perruquier, accessoiriste, restaurateur de dorures, de lustres ou de tissus, les visiteurs accéderont aux coulisses de ces professions souvent méconnues. Le Greta (1) des arts appliqués (section Costumes) et le Centre de formation professionnelle des techniciens du spectacle à Paris, de même que l’École du décor peint du Mans ou le Centre de la fresque à Blain (Loire-Atlantique) présenteront leurs diverses formations. Sans oublier l’Institut national du patrimoine (INP, sur le stand du ministère de la Culture), qui propose une spécialité “arts du textile” à ses étudiants en restauration – leur habileté est mise en lumière par l’exposition de la tunique de satin brodée portée par Sarah Bernhardt dans Théodora en 1884, et restaurée par l’INP en 1996-1997. Ou encore la Société d’encouragement aux métiers d’art (SEMA) qui, avec l’Association française du spectacle (AFS), consacre son stand aux métiers du spectacle.
Le public pourra également dialoguer avec des artisans et entreprises reconnus pour leur savoir-faire, ainsi de l’ébénisterie Marcu, qui dévoile un orgue Limonaire entièrement restauré, de la société Gohard, spécialisée dans la dorure, ou encore de Peignon Costumier, créateur et restaurateur de costumes. Plusieurs théâtres dont la rénovation est en cours ou vient de s’achever feront en outre l’objet d’une présentation, tels ceux de Limoges, Saumur ou La Flèche.
Enfin, les associations feront partager qui leur passion pour les théâtres de cour, qui leur souci de valorisation des théâtres à l’italienne.

(1) Groupement d’établissements pour la formation continue.

SALON DU PATRIMOINE

Du 6 au 9 novembre, Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli, Paris, tél. 01 49 53 27 00, www.patrimoineculturel.com, 10h-19h et le dimanche 10h-18h.

Les principaux rendez-vous

Expositions : Mise en scène de l’entrée du Salon réalisée par la Comédie-Française ; photographies de Nathalie Darbellay sur les opéras et leur restauration ; travaux du décorateur de théâtre Daniel Louradour (stand de la SEMA) ; le patrimoine du cirque (espace du Centre international pour la ville, l’architecture et le paysage). Conférences : “Les métiers de la production du spectacle”? (jeudi 6 novembre à 14 heures) ; “Comment mener à bien la restauration d’un théâtre historique ?”? (le 6 à 14 heures) ; “Les restaurateurs au service du spectacle”? (le 6 à 16 heures) ; “Le décorateur, orchestrateur des savoir-faire “(le 7 à 14 heures) ; “Lunéville, un palais à reconstruire”? (le 9 à 14 heures).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°179 du 24 octobre 2003, avec le titre suivant : Les arts et lieux de spectacle sur le devant de la scène

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque