Anvers

Les ambitions du FotoMuseum

Le Journal des Arts

Le 30 avril 2004

ANVERS - Port marchand, ville des diamantaires, des collectionneurs d’art contemporain et capitale de la mode, Anvers veut désormais se faire une place dans le monde restreint de la photographie avec la réouverture du Musée de la photographie. Ouverte en 1986 et quelque peu poussiéreuse, l’institution a été fermée ces trois dernières années afin d’être rénovée et de s’offrir une nouvelle aile – dont le coût s’élève à six millions d’euros –, signée par l’architecte belge Georges Baines. Avec ses 10 000m2, qui s’ajoutent au 4 000 m2 de l’ancien bâtiment, l’espace est à l’honneur avec de grandes salles bien éclairées et, parfois, une hauteur sous plafond démesurée pour la photographie. Un bâtiment impressionnant où, au détour d’un escalier, une œuvre d’Andreas Gursky peut paraître perdue… L’objectif de Christoph Ruys, le directeur depuis un an de cette institution, est de présenter différents types de photographie ; la photographie ancienne et contemporaine pour une très large part, mais aussi la photographie vernaculaire (si chère à Martin Parr)  : « Vous ne pouvez rien imaginer de saugrenu que nous n’ayons pas dans la collection. D’archives de clubs de boxe et de troupes de théâtre amateur à des nus sur scène. Les photos d’amateurs donnent une très bonne image de leur époque. » Dans cet inventaire digne de Jacques Prévert, citons également un album photo sur les voyages en zeppelin ou une imposante collection d’appareils photo, du daguerréotype à une chambre de plusieurs mètres de long ou à des exemplaires qui semblent tout droit sortis d’un roman d’espionnage. Avec un budget de fonctionnement modeste, de deux à trois millions d’euros de subventions par an, octroyés par la Province et la Communauté flamande, le musée est obligé de faire appel à des sponsors privés, à l’instar de Diesel dont la dernière publicité trône en bonne place et en très grand format dans les salles d’exposition.

Confrontations
Appelé à devenir un lieu de rencontre – séminaires, conférences et ateliers sont prévus –, le nouveau complexe dispose d’une librairie, d’une cafétéria design, de deux salles de cinéma et d’une bibliothèque sépcialisée sur la photographie. L’objectif de fréquentation est élevé : la direction mise sur 75 000 visiteurs dès la première année : « Je veux que le Musée de la photographie ait pour Anvers la même signification que le Musée de la mode », énonce le directeur. Une institution fortement inspirée du Fotomuseum de Winterthour, dans le canton de Zurich, en Suisse, dont Christoph Ruys devait prendre la direction avant qu’au dernier moment il ne préfère rester chez lui.
L’inauguration a eu lieu 20 mars avec une exposition intelligemment conçue, « Short Stories », sur la narration dans la photographie contemporaine et autour d’œuvres de Jeff Wall, Gregory Crewdson, Sam Taylor-Wood, Adam Baer, Justine Kurland ou Sophie Calle, ainsi qu’ une présentation de couvertures de magazines de 1910 à 2004. Au rez-de-chaussée, la galerie accueillera de jeunes photographes : « Nous voulons ici en premier lieu promouvoir de jeunes photographes belges. Il y une foule de talents en Belgique… Et j’aimerais que l’on associe le travail d’un photographe belge à celui d’un photographe étranger ou d’un artiste d’une autre discipline », confie Christoph Ruys. Cet espace a été inauguré par la photographe Lieve Blancquaert et la journaliste Annemie Struyf avec une série de portraits et récits sur les femmes afghanes ; suivra une confrontation entre le photographe Bert Houbrechts et le créateur de mode Raf Simons. La programmation sera renouvelée tous les trois mois avec prochainement une rétrospective  « William Klein », avant une monographie sur Paule Pia, un monument de la photographie belge...

Musée de la Photographie de la Province d’Anvers

Waalse Kaai 47, Anvers, tél. 32 3 242 93 00, www.fotomuseum.be , tlj sauf lundi, 10h-18h. « Project, covers 1910-2004 » et « Short Stories, le narratif dans la photographie contemporaine », jusqu’au 31 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°192 du 30 avril 2004, avec le titre suivant : Les ambitions du FotoMuseum

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque