L’Égypte retrouve sa tête

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 février 2009

Une tête sculptée du roi Amenhotep III, sortie illégalement d’Égypte en 1990, vient d’être restituée à son pays d’origine par la Grande-Bretagne.

LE CAIRE - À l’origine du larcin, le restaurateur et pilleur de tombes britannique Jonathan Tokeley-Parry, sous les verrous depuis 1997. Datant du XIVe siècle av. J.-C. (18e dynastie), la tête en granit avait transité par la Suisse, avant d’être proposée sur le marché britannique par le galeriste new-yorkais Frederick Schulz. Découverte en 1999 et conservée dans les locaux de Scotland Yard, la sculpture est estimée autour de 15 millions d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°297 du 20 février 2009, avec le titre suivant : L’Égypte retrouve sa tête

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque