Vendredi 19 juillet 2019

Vol

L’Egypte intercepte plus de 1 000 objets archéologiques avant leur sortie illégale

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 10 novembre 2015 - 328 mots

DAMIETTE / EGYPTE

DAMIETTE (EGYPTE) [10.11.15] – Les autorités égyptiennes ont intercepté le plus important ensemble d’antiquités de contrebande de l’histoire du pays. 1 124 objets cachés dans des caisses de papier toilette ont été saisis dans le port de Damiette, alors qu’ils étaient sur le point de partir vers la Thaïlande.

L’unité archéologique du port de Damiette a réalisé la plus grosse saisie d’antiquités de contrebande de l’histoire du pays, relate Ahram Online. Le ministre des Antiquités Mamdouh Mohamed Eldamaty annoncé jeudi dernier qu’une collection de 1 124 objets égyptiens a été interceptée sur le port de Damiette, avant d'être introduite clandestinement en Thaïlande.

« La tentative de contrebande s’est faite via une société d'import-export qui cachait les objets pillés à l'intérieur de caisses de bois remplies avec du papier toilette », a expliqué le ministre. L’archéologue Mohamed Etman, à la tête d’un comité d’experts, a confirmé l’authenticité des objets, d’origine égyptienne et gréco-romaine. Il s’agit essentiellement de récipients en albâtre, de statues en bois et en pierre, de masques funéraires, d’oushebtis (figurines funéraires), de tables d’offrande en granit et d’appuie-têtes, couvrant toutes les périodes de l’histoire égyptienne.

Jusqu'à présent, personne n’a pu établir la provenance de ces artefacts et les conditions dans lesquelles ils ont été pillés, mais l’enquête permettra d’éclaircir ces questions. Conformément à la loi sur les antiquités, tous les objets ont été confisqués par la police et envoyés au ministère des Antiquités. L’affaire est désormais entre les mains du procureur général qui doit mener l’enquête.

L’agitation politique de l’Egypte depuis la révolution du 25 janvier 2011 a conduit à d’importantes failles dans la sécurité des sites archéologiques, laissant le patrimoine culturel du pays vulnérable aux pillages. Le Département des biens culturels rapatriés estime qu’au cours des quatre dernières années, l'Egypte a récupéré plus de 1 600 artefacts. Déjà en mai 2015, les autorités avaient déjoué une tentative de contrebande dans le port de Damiette, récupérant 135 objets islamiques qui devaient être acheminés illégalement vers les États-Unis.

Légende photo

Vue de la ville de Damiette en Egypte © Photo MGA73bot2 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque