Vendredi 22 février 2019

Le Sime prend racine à Venise

Le salon des musées aura lieu tous les ans

Le Journal des Arts

Le 1 juin 1996 - 308 mots

Malgré un bilan en demi-teintes, le Salon international des musées et des expositions (Sime) choisit Venise comme port d’attache. Lors de la conférence de presse qui a clos la manifestation le 25 avril à la Corderie de l’Arsenal, le maire Massimo Cacciari a déclaré que le Sime aurait lieu dorénavant tous les ans dans ce même lieu.

VENISE (de notre correspondante) - L’institutionnalisation du Sime à Venise est un résultat plus que positif pour la municipalité, qui a patronné l’initiative avec la Province de Venise, mais aussi pour Jean-François Grunfeld, commissaire général du Sime depuis 1988. Toutefois, un tel optimisme doit être tempéré par la faible participation du public cette année : 9 742 visiteurs contre 60 000 lors de la précédente édition, en 1994 à Paris. De plus, la présence internationale a également été très discrète, sauf exception. Ceux qui espéraient avoir un panorama sinon complet, du moins varié, des musées européens ont dû déchanter (lire le JdA n° 24, avril 1996).

En revanche, la partie consacrée aux services a été plus intéressante, ne serait-ce que par la présence de l’atelier parisien AGSP, spécialisé dans les travaux d’aménagement muséographique et arrivé second derrière le projet de Jérôme Dourdin dans le concours organisé pour le redéploiement des musées de la place Saint-Marc (lire le JdA n° 19, novembre 1995). Le stand du Comando Carabinieri Tutela Patrimonio Artistico, l’organisme italien chargé de la lutte contre le trafic d’objets d’art, a également retenu l’attention.

Ce bilan en demi-teintes pourrait déboucher sur un réexamen critique de la formule prenant en compte la désaffection du grand public, du moins à Venise. Peut-être vaudrait-il mieux, dans ces conditions, spécialiser la manifestation à l’intention des professionnels. C’est ce que semble envisager le maire Massimo Cacciari, qui voit dans le Sime un élément essentiel du futur Office des foires de Venise, orienté vers l’offre touristico-culturelle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°26 du 1 juin 1996, avec le titre suivant : Le Sime prend racine à Venise

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque