Samedi 14 décembre 2019

Le retour des Leuques

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 avril 2004 - 142 mots

NANCY - Des archéologues ont confirmé, le 23 avril, la découverte d’une nécropole gallo-romaine sur la commune de Laneuvelotte (Meurthe-et-Moselle).

Mise au jour durant l’été 2003 à l’occasion de sondages réalisés sur un chantier de Gaz de France, la nécropole fut utilisée du Ier siècle avant J.-C. au Ve siècle de notre ère. Elle compte 150 tombes à incinération ainsi qu’une trentaine de tombes à inhumation, toutes rassemblées sur une superficie de 6 500 m2. « C’est la première fois qu’une découverte d’une telle ampleur concerne la tribu des Leuques, dont l’actuelle ville de Toul (Meurthe-et-Moselle) était le chef-lieu à l’époque gallo-romaine », a précisé Nicolas Meyer, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) et responsable des fouilles. D’après lui, la nécropole ne correspond pas à un site urbanisé « mais plutôt à un établissement rural de type villa ».

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°192 du 30 avril 2004, avec le titre suivant : Le retour des Leuques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque