Vendredi 30 octobre 2020

Le patrimoine indien après la catastrophe

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2001 - 100 mots

Le tremblement de terre qui a sévi, le 26 janvier, dans l’État du Gujarat, à l’ouest de l’Inde, a évidemment gravement atteint ses sites historiques.

En effet, quatorze des principaux musées de la région de Kutch ont été endommagés. Construit par le maharadjah de Bhuj en 1877, le Musée de la province a été soufflé. Des sceaux datant de près de 5 000 ans – premier témoignage de la civilisation de l’Indus – ont disparu ainsi qu’un grand nombre d’œuvres d’art. Évaluant l’ampleur des dégâts, une équipe d’experts archéologues indiens s’est attelée, tout d’abord, au sauvetage des monuments restés debout.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°123 du 16 mars 2001, avec le titre suivant : Le patrimoine indien après la catastrophe

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque