Samedi 21 septembre 2019

Houston

Le Musée des beaux-arts s’agrandit

Au Texas, on sait faire face à la récession

Le Journal des Arts

Le 1 juillet 1994 - 350 mots

La crise pétrolière de 1982 a affecté l’économie du Texas, et les efforts accomplis pour retrouver un équilibre financier auraient pu freiner le développement du Musée des beaux-arts d’Houston. Or le musée, grâce à de nombreux dons, projette de s’agrandir pour abriter une importante collection de tableaux classiques et modernes.

HOUSTON - Le Musée des beaux-arts d’Houston a bénéficié de dons qui lui permettent de disposer d’un capital de 157 millions de dollars (942 millions de francs environ). Son conseil d’administration prévoit d’allouer cinquante millions (295 millions de francs) à la construction de nouveaux bâtiments, dessinés par l’architecte espagnol Raphaël Moneo.

Pour Peter Marzio, son directeur, le musée n’a pas eu à souffrir des restrictions imposées par l’administration, car moins de 1 % de son budget provient des subventions publiques. Le conseil d’administration n’a d’ailleurs cessé de le soutenir, tout comme l’ont fait les particuliers et des sociétés comme Shell, Conoco ou Exxon. Les dons sont passés de 21 millions de dollars (126 millions de francs) en 1982 à 157 millions de dollars (942 millions de francs) cette année. Le musée a acquis des terrains adjacents, et a demandé au cabinet Robert Venturi un projet de transformation du musée. Plusieurs bâtiments seront construits durant la prochaine décennie.

Prêt d’œuvres à long terme
La collection permanente du musée s’accroît de manière remarquable, grâce à un accord passé avec la Fondation Sarah Campbell Blaffer, qui a prêté à long terme plusieurs centaines de toiles classiques et modernes.
Cette fondation a été créée par l’épouse du président-fondateur d’Humble Oil (Exxon), Robert E. Lee Blaffer, "afin d’offrir aux Texans de grandes œuvres d’art". Les exécuteurs testamentaires ont jugé que leur mission serait remplie si un musée aussi réputé que celui d’Houston abritait la collection.

Paysages de Degas
Le Musée des beaux-arts a un programme chargé d’expositions, dont "Paysages de Degas", comprenant soixante-dix toiles, monotypes, pastels et dessins. Puis il accueillera les chefs-d’œuvre de la peinture baroque de la collection Kress (cf. JdA n° 1, p. 9).

Houston, "Paysages de Degas", Musée des beaux-arts, jusqu’au 3 juillet 1994. "Tableaux de la collection Kress", jusqu’au 14 août 1994.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Le Musée des beaux-arts s’agrandit

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque