Samedi 24 février 2018

Le Musée de Leipzig déménage

Lancement d’un concours international

Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2009

Contraint de quitter le palais de Justice où il est installé depuis 1948, le Musée des beaux-arts de Leipzig pourrait bénéficier d’ici l’an 2000 d’un nouveau bâtiment sur la Sachsenplatz, dans le centre ville. Un concours international d’architecture doit être lancé cette année.

LEIPZIG. Centre industriel, financier et commercial de l’Allemagne à la fin du XIXe siècle, Leipzig a vu la plupart de ses édifices et de ses monuments détruits pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris le musée qui était situé à l’emplacement de l’actuel Gewandhaus, la salle de concert construite dans les années soixante-dix en face de l’Opéra. Installé depuis 1948 dans le palais de Justice (Reichsgericht), le Musée des beaux-arts possède encore une collection considérable, malgré les pertes occasionnées par le conflit. Riche de 3 000 tableaux, 750 sculptures et 5 500 dessins, elle s’étend de la fin du Moyen Âge à nos jours et comprend un important ensemble d’œuvres des peintres romantiques allemands du XIXe siècle, ainsi que d’excellents exemples des écoles flamande, hollandaise et italienne. Comme à Cologne pour le Musée Wallraf-Richartz, et à Hambourg pour la Kunsthalle, le Musée de Leipzig doit sa création à une initiative municipale.
Mais la réunification allemande ayant rendu les anciens bâtiments publics à leurs propriétaires d’origine, le musée doit donc céder la place à la Cour administrative fédérale, qui devrait emménager dans le Reichsgericht en 2003. Un nouveau musée pourrait alors être construit sur la Sachsenplatz, une large place ouverte à mi-chemin entre la gare et le marché. Toutefois, celle-ci a été créée à l’emplacement d’un ancien quartier au maillage très serré, qui fait aujourd’hui l’objet de quantités de réclamations émanant des propriétaires d’avant-guerre et de leurs héritiers.

Pour un projet modeste
La Ville a accepté de débloquer 20 millions de deutschemarks par an (64 millions de francs) pendant trois ans pour couvrir la moitié des frais de construction, évalués entre 120 et 150 millions de deutschemarks (entre 380 et 480 millions de francs). L’architecte du projet sera sélectionné à l’issue d’un concours international qui devrait être lancé dans le courant de l’année. Comme le dit lui-même le directeur du musée Herwig Guratzsch, il tient absolument à un édifice modeste, loin de l’extravagance de la Staatsgalerie de Stuttgart, par exemple, construite par Sterling dans les années soixante-dix.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°27 du 1 juillet 1996, avec le titre suivant : Le Musée de Leipzig déménage

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque