Samedi 15 décembre 2018

Réaménagement

Le Musée de la révolution toujours en mouvement

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 19 novembre 2004 - 365 mots

Le château de Vizille poursuit sa campagne d’aménagement pour mieux accueillir le public et mettre en valeur ses collections.

 VIZILLE - Installé depuis 1984 au château de Vizille (Isère), le Musée de la Révolution française a récemment fait l’objet de réaménagements qui rendent son accès plus facile et y organisent un parcours plus cohérent. Réalisée par Jacob Richier et datant du XVIIe siècle, la statue équestre de François de Bonne (1543-1626) – premier duc de Lesdiguières et connétable de France –, unique bronze de ce genre conservé en France, trône désormais au cœur de la salle Lesdiguières à l’abri des intempéries. Par souci de conservation, ce haut-relief a été déposé de l’ancien portail d’entrée du château pour être restauré – une copie en bronze remplace dorénavant l’original. La posture du commanditaire, qui s’est fait représenter sous un arc de triomphe en guerrier vainqueur menant son cheval tel un empereur romain, renvoie à l’image du pouvoir aristocratique sous l’Ancien Régime. La sculpture témoigne aussi du vandalisme dont fut victime une partie du patrimoine français à la période révolutionnaire. Symboles de la féodalité, les statues équestres des souverains du royaume furent en effet détruites. « L’œuvre permet aussi de faire le lien entre l’édifice – un château féodal où vécut un des plus éminents représentants du pouvoir – et le musée qu’il abrite, dévolu à l’époque révolutionnaire », précise le conservateur en chef de l’établissement, Alain Chevalier. La pièce est aujourd’hui exposée aux côtés de deux portraits de Lesdiguières (l’un peint, l’autre sculpté) déposés par le Musée de Grenoble. Autre aménagement : l’escalier des droits de l’homme et du citoyen accueille désormais le texte de la Déclaration de 1789, en surplomb d’une sculpture monumentale, le Génie de la Démocratie, d’Urbain Basset. Enfin, prévue depuis la fin des années 1980, la rénovation du parvis du château permet un accès aisé au musée. Alternant dallage, pavage, pelouse, bosquets et parterre fleuris, elle compose un véritable parc de promenade. D’ici à deux ans, l’ouverture d’une cafétéria et d’une librairie devraient améliorer d’autant plus l’accueil.

Musée de la Révolution française

Château de Vizille, 38220 Vizille, tél. 04 76 68 07 35, www.musee-revolution-francaise.fr, tlj 10h-17h (18h d’avril à octobre) sauf mardi et jours fériés.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°203 du 19 novembre 2004, avec le titre suivant : Le Musée de la révolution toujours en mouvement

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque