Mardi 11 décembre 2018

Le Louxor rénové

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 avril 2013 - 171 mots

PARIS - Le Louxor, dernier représentant parisien d’une architecture Art déco néo-égyptienne, a rouvert ses portes le 18 avril au cœur du quartier de la Goutte-d’Or, à Paris.

Bâti entre 1920 et 1921 par l’architecte Henri Zipcy, le Louxor est d’abord un cinéma populaire avant de devenir une boîte de nuit dans les années 1980. En 2003, la Ville de Paris rachète le bâtiment abandonné depuis quinze ans et lance un chantier d’un budget de 25 millions d’euros pour en faire un cinéma d’art et d’essai. Si la façade, inscrite sur l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1987, a été restaurée à 70 %, l’intégralité du décor intérieur – frises égyptiennes, pilastres lotiformes, vitraux nilotiques – a été recréée sur des modèles anciens. La structure originelle du bâtiment a, quant à elle, été considérablement modifiée pour respecter les normes d’accessibilité et les évolutions technologiques d’un cinéma du XXIe siècle, ce qui a provoqué la colère d’historiens de l’art et de l’association Action Barbès, à l’origine du projet de réhabilitation du Louxor.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°390 du 26 avril 2013, avec le titre suivant : Le Louxor rénové

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque