Samedi 16 février 2019

Le Lacma n’est pas sectaire

Le musée reçoit 25 millions de dollars de la Christian Science Church

Le Journal des Arts

Le 1 mai 1996 - 371 mots

Le Los Angeles County Museum of Art (Lacma) a obtenu 25 millions de dollars (125 millions de francs) de la Christian Science Church au terme d’une négociation portant sur les conditions des legs de Bella et Eloise Mabury à l’église américaine.

LOS ANGELES - Bella et Eloise Mabury ont légué, en 1965 et 1974, un total de 100 millions de dollars à la Christian Science Church, à condition que celle-ci assure la publication intégrale d’un ouvrage de Bliss Knapp, dernier mari d’Eloise Mabury et fils du premier président de la Christian Science Church, dans lequel celui-ci révélait que Mary Baker Eddy, sa fondatrice, s’estimait être la réincarnation féminine du Christ. Dans le cas où l’église américaine ne respecterait pas les conditions du testament, les successions devaient être partagées entre Stanford Uni­versity et le Lacma.

Après avoir jugé l’ouvrage "hérétique", mais étant donné les som­mes d’argent en jeu, la Chris­tian Science Church s’est décidée à le publier en 1991, accompagné d’un avertissement précisant que les opinions exprimées n’engageaient que leur auteur. Estimant que les conditions des legs n’étaient pas respectées, le musée et l’université ont alors engagé une action en justice. Les parties sont cependant parvenues à un accord négocié avant le procès : l’église conserverait 53 % des legs, l’université et le musée se partageraient le reste, soit 23,5 % chacun. Cet accord a été entériné par les autorités judiciaires à la fin de l’année dernière. La somme allouée au Lacma servira à rembourser l’emprunt engagé en 1994 pour acquérir un supermarché de 32 000 m2 sur Wilshire Boulevard, à proximité du musée, pour lequel l’architecte-scénographe new-yorkais Ralph Appelbaum devrait concevoir des plans d’aménagement.

Le Lacma s’est enfin trouvé un nouveau directeur en la personne de Graham Beal. Mais ce poste, vacant depuis le départ de Michael Shapiro il y a deux ans et demi, est aujourd’hui scindé en deux. Graham Beal, diplômé du Courtauld Institute et pendant sept ans à la tête du Joslyn Art Museum d’Omaha dans le Nebraska, sera chargé de la direction artistique, tandis que Andrea L. Rich, présidente du Lacma depuis 1995, sera responsable de l’administration et des finances. Avant ces deux nominations successives, le musée était géré par les administrateurs et les conservateurs du musée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : Le Lacma n’est pas sectaire

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque