Mercredi 19 décembre 2018

Le goût très british du Getty Museum

Encore un tableau britannique pour le Getty

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mai 1997 - 375 mots

Le dernier tableau d’une collection britannique acquis par le Getty Museum est une toile peinte par Zoffany en 1766, Willoughby de Broke et sa famille dans la salle à manger de Compton Verney, que la Tate Gallery cherchait à acquérir depuis 1989. Entre 1992 et 1996, les achats du Getty ont représenté environ 70 % de la valeur totale des œuvres considérées comme des \"trésors nationaux\".

LONDRES. Le tableau de Zoffany récemment acquis par le Getty avait été mis aux enchères en 1989 chez Christie’s par la famille Willough­by de Broke, et acheté 3 millions de livres par la galerie Agnew’s. Celle-ci a sollicité une licence d’exportation pour l’expédier à sa galerie new-yorkaise.?Le gouvernement britannique s’est donné alors un délai de six mois avant de faire connaître sa réponse afin de permettre à une institution ou à un collectionneur britannique de faire une offre d’achat. Malheu­reusement, la Tate Gallery n’a pas réussi à rassembler la somme demandée, en dépit du soutien du nouveau propriétaire de Compton Verney, le millionnaire Peter Moores. Le Getty a alors acquis le tableau pour un montant non communiqué, probablement de l’ordre de 3,5 millions de livres. En incluant ce dernier achat, le Getty a dépensé près de 50 millions de livres pour acquérir des œuvres d’art soumises à un report de licence d’exportation. Entre 1992-93 et 1995-96, le montant total des œuvres ayant quitté la Grande-Bretagne après une demande d’exportation a atteint un peu plus de 70 millions de livres.?Le Getty en a donc acquis environ 70 %.

Achats par le Getty d’œuvres de collections britanniques ayant bénéficié d’un report de licence d’exportation
1993 :
Turner, Van Tromp, 11 000 000 £
Michel-Ange, La Sainte Famille, dessin, 4 469 750 £
1994 :
Jean de Bologne, paire de bronzes, 476 500 £
Tiepolo, La maison de Loreto, 3 200 000 £
Wilkie, Sir David Baird, dessin, 75 000 £
Le Corrège, Tête de Christ, 3 663 000 £
1995 :
Rembrandt, Daniel et Cyrus, 4 800 000 £
1996 :
Fra Bartolomeo, La Sainte Famille, 14 000 000 £
École de Cologne, Les trois Rois, 2 617 500 £
Romano, La Sainte Famille, 1 720 320 £
Zoffany, Willoughby de Broke, 3 500 000 £
Total 49 522 070 £

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Le goût très british du Getty Museum

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque