Dimanche 8 décembre 2019

Livre

Le Caravage de l’intérieur

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 6 juin 2019 - 161 mots

Essai biographique. Yannick Haenel est fasciné par le Caravage. Il est fasciné depuis sa rencontre d’adolescent avec la Judith de Judith et Holopherne, œuvre qu’il découvre alors tronquée, cadrée sur son visage et son buste. Plus tard, à Rome, il tombe par hasard sur le tableau et réalise qu’elle est en train d’égorger un homme. Cette « image de son désir [d’adolescent] » qui se télescope avec celle d’une scène d’une pure violence nourrit son envie d’en savoir plus. Ce livre raconte à la fois le rapport de son auteur avec le Caravage et la vie du peintre. Mais le prix Médicis 2017 ne se livre pas à l’une de ses divagations d’écrivain inspirée par une toile ou un artiste. Même s’il se met en scène, il tente de saisir l’expérience intérieure du Caravage. Et de conclure : « Je me suis aperçu que de tableau en tableau, centimètre après centimètre, il se rapprochait du Christ. » Une biographie originale servie par un style littéraire.

Yannick Haenel, La solitude Caravage,
Fayard, 330 p., 20 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°525 du 7 juin 2019, avec le titre suivant : Le Caravage de l’intérieur

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque