Dimanche 15 décembre 2019

L’Autriche gagne du temps

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 février 2005 - 132 mots

LOS ANGELES - La date du procès opposant Maria V. Altmann à l’État autrichien (lire le JdA n° 197, juillet-août 2004) a finalement été fixée au 1er novembre 2005. Âgée de quatre-vingt-huit ans, la plaignante avait pourtant demandé au juge chargé de l’affaire de fixer une date d’audience plus proche.
Il lui aura déjà fallu quatre ans pour obtenir que l’Autriche puisse être jugée sur le sol américain. Maria V. Altmann souhaite récupérer six toiles de Gustav Klimt spoliées à sa famille par les nazis et aujourd’hui conservées au Musée national autrichien du Belvédère à Vienne (Österreichische Galerie Belvedere). Selon elle, l’État autrichien a surtout cherché à assurer sa propre défense, ce qui avait abouti à la décision de ne pas restituer les tableaux en 1999. De son côté, Vienne déclare avoir besoin de plus de temps pour préparer son dossier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°208 du 4 février 2005, avec le titre suivant : L’Autriche gagne du temps

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque