Mercredi 12 décembre 2018

L’argent de la loi

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000 - 98 mots

Le Musée d’art moderne de New York a dépensé plus de 250 000 dollars (environ 1,5 million de francs) pour contester la saisie, ordonnée en janvier 1998 par un procureur new-yorkais, de deux tableaux d’Egon Schiele prêtés par la Fondation Leopold de Vienne.

Des héritiers des propriétaires, spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale, avaient en effet porté plainte devant la justice américaine. En septembre 1999, la Cour d’appel de New York avait cassé cette décision et autorisé le retour des toiles en Autriche, avant qu’une nouvelle saisie ne soit ordonnée (lire le JdA n° 90, 8 septembre 1999).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : L’argent de la loi

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque