Dimanche 15 septembre 2019

L’Ara Pacis menacé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 septembre 2010 - 106 mots

ROME - Le nouveau maire de Rome, l’ancien néofasciste Gianni Alemanno, a annoncé le 30 avril qu’il comptait faire déplacer en banlieue le dernier-né des musées romains,
l’Ara Pacis, inauguré il y a deux ans après sept ans de travaux.

Il compte proposer un référendum sur la question. Ce bâtiment imaginé par l’architecte américain Richard Meier est un écrin de verre protégeant l’Ara Pacis Augustae (Autel de la paix augustéenne), petit enclos sacrificiel de dix mètres sur onze, en marbre blanc, orné de sculptures, bâti entre 19 et 13 avant J.-C. pour célébrer la paix établie par l’empereur après ses victoires en Gaule et en Espagne. 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°281 du 9 mai 2008, avec le titre suivant : L’Ara Pacis menacé

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque