Mercredi 21 février 2018

La terrasse du Roi Lépreux restaurée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 décembre 2009

La terrasse du Roi Lépreux est située sur la place royale d’Angkor Thom. Sa restauration, qui aura duré deux ans, vient d’être achevée, et la réception officielle des travaux a eu lieu le 17 mars.

Le projet a été mené sous la direction de Jacques Dumarçais, architecte, et de Christophe Pottier, responsable local du chantier, dans le cadre d’un contrat passé entre l’Unesco et l’École française d’Extrême-Orient.

Cette terrasse, de 25 m de côté pour une hauteur de 6 m, a des faces en grès sculptées de personnages en bas-relief, répartis sur sept registres. Elle servait de soubassement à un édifice en bois recouvert de tuiles. Un mur intérieur, daté du XIIe siècle et remanié, a été retrouvé à deux mètres en retrait du mur de façade du début du XIIIe siècle. Tous deux sont sculptés de personnages en bas-relief. La largeur du couloir intérieur qui les sépare dépasse deux mètres sur la face nord et un mètre aux angles nord-ouest.

Les travaux avaient été entrepris dès 1962 par Bernard Philippe Groslier et Jacques Dumarçais, et définitivement arrêtés par la guerre à la fin de 1972. Le projet a été relancé en 1993, grâce à un financement du gouvernement français de 2 274 000 francs sur 24 mois.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : La terrasse du Roi Lépreux restaurée

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque