Frioul-Vénétie

La seconde renaissance de Palladio

La restauration de seize villas palladiennes des environs de Vicence

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 avril 2010

Dans le cadre d’un projet de sauvegarde des villas de la région Frioul-Vénétie, placé sous l’autorité de l’Institut régional pour les villas vénitiennes, seize villas du XVIe siècle, édifiées par Palladio, seront restaurées en priorité cette année.

VENISE - Selon le recensement en cours effectué par la région, quelque quatre mille villas sont répertoriées dans la Vénétie et le Frioul. Réparties dans toute la région, leur densité s’intensifie sur une trentaine de kilomètres le long des rives de la Brenta, le fleuve qui descend des Dolomites jusqu’à Venise. Sept cents d’entre elles ont déjà bénéficié de restaurations.

Pour les autres, et pour les édifices monumentaux dont les projets ont été conçus par des artistes ou des architectes célèbres, la région vient d’adopter un plan de relance de 29 milliards de lires (96 millions de francs) de prêts, et le déblocage de 1,5 milliard (5 millions de francs) à fonds perdus. De plus, pour douze de ces monuments, la région espère obtenir des subventions de l’Union européenne.

En 1995, priorité sera donnée à la restauration de seize villas du XVIe siècle édifiées par Palladio, toutes proches de Vicence, pour un coût évalué à 3 milliards de lires (10 millions de francs), puis aux villas dont les projets ont été conçus par des architectes célèbres. La région a également fait l’acquisition de la partie privée de la villa Capra, à S. Maria di Camisano Vicentino, un bâtiment construit fin XVIe-début XVIIe siècle, ainsi que d’une aile de la villa Contarini, à Piazzola del Brenta, que l’on attribue à Palladio.

Des villas rurales
Outre leur restauration, le projet assurera la réintégration des villas dans leur environnement naturel : chemin d’accès, verger, jardin d’agrément ou parc, bois ou vignes, pêcheries… En effet, comme leurs modèles antiques, ces villas étaient avant tout le centre de vastes domaines agricoles avant d’être des lieux de villégiature où l’on donnait des fêtes galantes.

Ce plan "de consolidation, de restauration et de mise en valeur des villas vénètes", conçu par le commissaire de l’Institut régional pour les villas vénitiennes, l’architecte Franco Posocco, sera financé par une contribution annuelle de l’État de 15 milliards de lires ( 50 millions de francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°11 du 1 février 1995, avec le titre suivant : La seconde renaissance de Palladio

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque