Dimanche 18 novembre 2018

Bilbao

La facture Guggenheim

Le Journal des Arts

Le 20 octobre 2006 - 448 mots

Alors que Gehry se penche sur la Fondation Louis-Vuitton, le gouvernement basque fait ses comptes.

BILBAO - Une récente étude de l’économiste Beatriz Plaza, de l’Université du Pays basque à Bilbao, estime que les fonds publics investis dans la création du Musée Guggenheim de Bilbao ne devraient pas être rentabilisés avant 2010 au plus tôt. Cette étude contredit les rapports publiés par le musée indiquant que cet investissement avait déjà été amorti. Le gouvernement basque a dépensé 166 millions d’euros pour la création du musée, dont 18 pour la seule franchise Guggenheim et ses services annexes, et près de 9 pour la rétribution de l’architecte Frank Gehry (lire l’encadré). Des subventions publiques ont également financé les dépenses de fonctionnement de l’institution avant son ouverture. Selon un rapport publié par le Guggenheim Bilbao en 2004, les autorités locales seraient déjà rentrées dans leurs frais. Mais, dans un article paru en juin dans l’International Journal of Urban and Regional Research (Oxford, Grande-Bretagne), Beatriz Plaza affirme que le musée a commis « une erreur importante dans [ses] calculs » en omettant de prendre en considération les subventions reconduites d’année en année, notamment pour les acquisitions. L’économiste estime que le gouvernement basque perçoit environ 30 millions d’euros chaque année au travers du musée, sous la forme de taxes et de revenus indirects grâce au tourisme et à l’emploi. Elle chiffre l’investissement du gouvernement à hauteur de 272 millions d’euros – les acquisitions d’œuvres d’art incluses – d’ici à 2017, date à laquelle le contrat entre le Pays basque et le Guggenheim touche à sa fin. Arantxa Odiaga, la sécrétaire générale du Guggenheim Bilbao, explique que la collection d’œuvres d’art n’a pas été intégrée aux calculs, car « il s’agit de biens dont la valeur intrinsèque n’ira pas en se dépréciant. » Dans un document publié en janvier, le Guggenheim Bilbao indiquait que le gouvernement basque avait investi 85 millions d’euros pour la construction du musée, une somme rentabilisée au bout de trois années d’ouverture notamment grâce aux revenus fiscaux générés par les visiteurs.

Les dépenses du gouvernement basque avant l’ouverture du Guggenheim-Bilbao (en octobre 1997)

- Coût de la franchise « Solomon R. Guggenheim Foundation New York » : 13,30 millions d’euros - Services supplémentaires de la Fondation Solomon R.Guggenheim : 4,64 millions d’euros - Terrain : 7,21 millions d’euros - Honoraires de Frank Gehry : 8,70 millions d’euros - Honoraires de l’architecte exécutif Idom : 4,68 millions d’euros - Coût des travaux : 73,1 millions d’euros - Acquisitions d’œuvres d’art : 32,31 millions d’euros - Taxes : 7,21 millions d’euros - Frais de fonctionnement : 14,87 millions d’euros - Source : Tribunal Vasco de Cuentas Públicas (Cour des comptes du gouvernement basque).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°245 du 20 octobre 2006, avec le titre suivant : La facture Guggenheim

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque