Jeudi 13 décembre 2018

Munich

La capitale de la Bavière réaménage ses musées

Un programme de rénovation d’ensemble

Le Journal des Arts

Le 1 novembre 1994 - 578 mots

Les trois principaux musées de la ville font l’objet d’importants programmes de restauration, ce qui entraînera d’inévitables fermetures provisoires. Pendant les travaux, la Neue Pinakothek montrera, à côté de ses collections de peinture du XIXe siècle, les chefs-d’œuvre de l’Alte Pinakothek.

MUNICH - L’Alte et la Neue Pinakothek sont en cours de réaménagement. C’est une véritable renaissance que va connaître l’Alte Pinakothek. Conçue par Klenze au XIXe siècle, cette bâtisse de style néo-classique a subi les bombardements de la dernière guerre. Grâce à un budget de 40 millions de deutschmarks (soit 136 millions de francs environ), une restauration intérieure et extérieure de la pinacothèque va être entreprise ; sa réouverture est prévue pour 1997.

D’ici là, une sélection des plus belles œuvres de ses collections est présentée à la Neue Pinakothek, qui propose au visiteur un panorama unique sur la peinture européenne, du Moyen Âge au XXe siècle. Les salles ordinairement consacrées à la peinture du XIXe siècle, accueillent quelques-uns des chefs-d’œuvre du Moyen Âge, de la Renaissance et de l’époque baroque. Les tableaux du XIXe siècle ont été regroupés dans une dizaine de salles.

L’art moderne et contemporain
Qu’en est-il à présent des constructions en projet, en particulier de la future Staatsgalerie moderne Kunst (Galerie nationale d’art Moderne) ? Mais revenons en arrière un instant. L’art classique et moderne du XXe siècle a toujours été, jusqu’à présent, logé dans l’aile ouest de la Maison de l’art, inaugurée par Adolf Hitler en 1937 pour être la Maison de l’art allemand. En raison de ce passé nazi, le bâtiment, qui est pourtant classé, n’a jamais été jugé digne d’accueillir l’art moderne et d’avant-garde. La campagne lancée pour obtenir la construction d’un musée d’art moderne a été longue et ardue, même si, durant ce temps, les insuffisances de la Maison de l’art éclataient au grand jour.

Rouverte en 1993, après avoir été restaurée, la surface disponible ne permet de montrer actuellement que 350 toiles – soit une partie seulement des 3 000 œuvres de la collection du musée. L’exposition doit être renouvelée, par roulement, tous les six mois. La construction de la Galerie nationale, décidée et prévue pour cette année, a été, une fois de plus, reportée par le gouvernement bavarois. Ces reports inattendus font craindre que le budget prévu ait été alloué à Nuremberg, où un Musée national du XXe siècle est en projet.

La peinture allemande du XIXe siècle
Mais les amoureux des musées munichois se consoleront peut-être en apprenant que l’avenir de la Schack-Galerie semble être pour l’instant assuré. Ce musée, trop peu visité, possède l’une des plus belles collections de peinture allemande du XIXe siècle. La Schack-Galerie dépend, depuis 1939, de l’administration bavaroise, ce qui n’a pas empêché, il y a quelques années, la Chancellerie voisine – qui s’était sentie soudain à l’étroit –, d’annexer ses locaux. Ce n’est que devant le tollé suscité par ce “fait du prince” que l’administration fit machine arrière. La Schack-Galerie s’apprête à commémorer le centenaire de la mort de son fondateur, le diplomate et collectionneur Adolf Friedrich Graf Schack, par une exposition qui débutera le 10 novembre.

Le Staatliches Museum für Völkerkunde, le musée d’ethnologie de la ville, restera fermé jusqu’à fin 1995. Le Musée national bavarois a dû fermer en août l’aile ouest, qui abrite ses riches collections de porcelaines, de faïences, de vitraux, de peinture baroque et de miniatures. Les travaux dureront probablement jusqu’en 1997. Deux autres salles consacrées au Moyen Âge, actuellement fermées, devraient rouvrir dès cet hiver.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°8 du 1 novembre 1994, avec le titre suivant : La capitale de la Bavière réaménage ses musées

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque