Musée

Inondé lors des intempéries fin mai, le Muséum de Bordeaux ouvrira avec retard

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 13 juin 2018

BORDEAUX

Le Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux, fermé pour rénovation depuis 2008, ne pourra pas rouvrir comme prévu en novembre car il a été partiellement inondé lors de violentes intempéries fin mai, a-t-on appris mardi auprès du musée et de la mairie. 

Museum d'histoire naturelle de Bordeaux
Museum d'histoire naturelle de Bordeaux

"Le violent orage qui a touché Bordeaux samedi 26 mai 2018 a durement affecté le Muséum en cours de rénovation. D'importants dégâts des eaux sont à déplorer", a fait savoir la mairie sur son site internet. Selon la mairie et le musée, ce sont "les chéneaux de la toiture qui ont débordé" et qui, "saturés par les averses de grêle exceptionnelles", ont fini par "laisser passer les eaux pluviales dans les combles". "Les nouvelles salles, créées en sous-sol à l'occasion de la rénovation, ont été efficacement protégées par les dispositifs mis en place", mais tous les autres espaces ont été touchés. 

Cet orage de grêle, qui a également durement frappé les vignobles bordelais et charentais, a touché le musée alors que "l'installation des collections était presque achevée"  au rez-de-chaussée et au premier étage, en vue de la réouverture des lieux prévue pour début novembre. Ces salles ont dû être vidées en partie. Au deuxième étage, "les spécimens tout juste installés ont dû être enlevés" et "certains devront être restaurés".

Selon la directrice du musée, Nathalie Mémoire, "75 animaux naturalisés" ont été "mouillés". Néanmoins, "aucune pièce n'a été définitivement endommagée". "Nous allons les placer sous surveillance active pendant un bon mois", a-t-elle précisé à l'AFP. "On était sur la dernière ligne droite", a regretté Nathalie Mémoire qui indique ne pas pouvoir donner de nouvelle date d'ouverture dans l'immédiat. "Nous sommes dans la période de diagnostic des dégâts sur le bâtiment, l'installation électrique, le mobilier muséographique, c'est trop prématuré", a-t-elle expliqué. 

Le Muséum d'Histoire naturelle de Bordeaux, créé en 1791, compte plus d'un million de spécimens. Le chantier de rénovation et d'extension, lancé en 2008 et d'un coût de 16 millions, prévoit une réorganisation des salles et une extension de 500 m2 permettant d'accueillir des expositions temporaires.

Cet article a été publié le 12 juin 2018 par l'AFP

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque