Mardi 11 décembre 2018

Houston, sixième musée des États-Unis en superficie

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 31 mars 2000 - 171 mots

En inaugurant le 25 mars l’aile Audrey Jones Beck, membre permanent du conseil d’administration, le Musée des beaux-arts de Houston a doublé sa surface d’exposition.

La campagne de financement du projet a permis de collecter 121 millions de dollars ; la moitié de cette somme a été placée dans un fonds pour couvrir les dépenses de fonctionnement. Le nouveau bâtiment, conçu par l’architecte espagnol Rafael Moneo, lauréat du Pritzker Prize 1996 et créateur de nombreux musées, abrite les collections d’art européen, dont celle d’œuvres impressionnistes et postimpressionnistes de John et Audrey Jones Beck, et celle d’art baroque de Sarah Campbell Blaffer. L’art américain jusqu’en 1945, les dessins, gravures et photographies disposent désormais de galeries d’exposition permanentes. Le bâtiment de quatre étages est en calcaire de l’Indiana, comme le reste du campus, et son toit est ponctué d’ouvertures permettant un éclairage naturel maximum des salles. Dans le passage souterrain reliant la nouvelle aile au musée bâti en 1924 et à l’annexe Mies van der Rohe, James Turrell a créé une installation lumineuse.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°102 du 31 mars 2000, avec le titre suivant : Houston, sixième musée des États-Unis en superficie

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque