Fontaines en chantier à la Villa d’Este

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 février 2009

Édifiée à la Renaissance par l’architecte Pirro Ligorio, la Villa d’Este est célèbre pour ses spectaculaires jeux d’eau. Mais le délabrement de ses fontaines rendait indispensable une action énergique pour lui rendre sa splendeur d’antan et satisfaire les milliers de visiteurs italiens et étrangers.

TIVOLI. Le ministère des Biens culturels a décidé de remédier à l’état d’abandon dans lequel étaient tombées les fontaines de la Villa d’Este. Outre leur nettoyage, seront entrepris l’assainissement des eaux du bassin de San Giovanni, d’où part le canal d’alimentation des fontaines, ainsi que la construction d’une station d’épuration et de circulation des eaux en circuit fermé. Jusqu’à présent, la Surintendance aux biens architecturaux du Latium devait enlever chaque année les 100 m3 de vase obstruant les fontaines. Ces nouvelles mesures permettraient de diminuer fortement les coûts de gestion de la Villa. Par ailleurs, la restauration de quatre fontaines et des fresques de la Villa a été lancée, tandis que se poursuivent des travaux d’aménagement de locaux de services et d’installations pour les handicapés. La somme nécessaire pour mener à leur terme les travaux de restauration et de modernisation des services d’accueil, d’ici 2003, a été estimée à 30 milliards de lires (102 millions de francs). De son côté, le maire de Tivoli s’est engagé à embellir les voies d’accès à la Villa.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°55 du 27 février 1998, avec le titre suivant : Fontaines en chantier à la Villa d’Este

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque