Vendredi 22 février 2019

Enquête à la Royal Academy

L’institution londonienne vérifie ses comptes

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 1 mai 1996 - 185 mots

Une enquête pour fraude est en cours à la Royal Academy, après la découverte d’irrégularités dans sa comptabilité. L’ex-intendant de l’institution a été arrêté, puis relâché sous caution.

LONDRES (de notre correspondant) - Trevor Clark, intendant de la Royal Academy depuis 1979, a quitté son poste à la mi-janvier… avant d’être arrêté le 12 février. Il a été relâché sous caution en attendant les conclusions de l’enquête, mais le 27 février, l’Academy a obtenu de la Haute cour une saisie immobilisant ses biens. Un audit indépendant a été confié au cabinet Ernst & Young, dont le résultat devait être soumis à la Royal Academy fin avril. Piers Rodgers, son secrétaire général,  annonce qu’il s’attend à ce que les sommes manquantes soient retrouvées. Les irrégularités dans la comptabilité ont été découvertes ­­en décembre 1995, "dans le cadre d’une vérification de pure routine", déclare Piers Rodgers, qui confirme que la situation financière de l’Academy est bien telle que nous l’avions décrite dans notre article de février : "Pour autant que je le sache, à quelques ajustements près, les chiffres que nous avions donnés pour 1993-1994 sont exacts."

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : Enquête à la Royal Academy

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque