Samedi 24 février 2018

Les Offices

En marche vers le XXIe siècle

Le Journal des Arts

Le 23 octobre 2007

La Galerie des Offices à Florence se modernise peu à peu.Cinq nouvelles salles viennent d’être inaugurées.

FLORENCE - Giuliano Urbani, le ministre italien des Biens et des activités culturels, a présenté le 24 février le projet des « Nouvelles Offices », qui prévoit une restructuration complète du plus célèbre musée d’Italie. Les salles d’exposition de l’édifice conçu par Giorgio Vasari doubleront en superficie, de manière à présenter plus de 8 000 œuvres ordinairement conservées dans les réserves. D’une grande ampleur, ce projet est d’autant plus délicat que les nouvelles infrastructures, conçues pour accueillir 2 000 à 3 000 visiteurs supplémentaires, devront être réalisées dans le respect du bâtiment de Vasari.
Sur les quinze nouvelles salles prévues dans une aile du second étage, le musée florentin en a déjà inauguré cinq, réservées aux maîtres du XVIe siècle. Coordonné par Anna Maria Petrioli Tofani, directrice de l’institution, ce projet muséographique rassemble les œuvres majeures de l’histoire de l’art italien, avec des salles dédiées au Caravage et à la peinture émilienne, notamment Annibale Carrache et Guido Reni. Les salles situées derrière la galerie principale sont réservées à une approche plus approfondie de cette période, avec la peinture romaine et napolitaine mais aussi les œuvres de peintres d’inspiration caravagesque.
Simple lieu de passage en termes de scénographie, la Loggia sur l’Arno bénéficie également d’un nouvel agencement. Éclairé par une lumière extrêmement forte et préjudiciable à la conservation des tableaux, ce couloir abrite aujourd’hui un vase Médicis et deux bronzes du XVIe siècle, autrefois placés dans l’escalier lorrain qui descend vers le premier étage. Cet escalier retrouve ainsi sa décoration originelle du XVIIIe siècle, qui prévoyait d’y exposer seulement des sculptures de l’Antiquité classique.
Dernière nouveauté, la sortie du musée, anciennement sous les arcades, est désormais située du côté de la Loggia del Grano, qui donne sur la piazza Castellani. L’inauguration du auvent conçu par l’architecte japonais Arata Isozaki, projet fortement contesté, est prévue dans les jours qui viennent. Le coût estimé des travaux de réaménagement, qui doivent s’échelonner jusqu’en 2006, est de 60 millions d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°189 du 19 mars 2004, avec le titre suivant : En marche vers le XXIe siècle

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque