Samedi 24 février 2018

Découverte pharaonique

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 octobre 2009

Une \"statue pharaonique exceptionnelle\" a été découverte par hasard dans le delta du Nil, à 90 kilomètres au nord du Caire et à 300 mètres des vestiges du temple de Pepi Ier.

LE CAIRE. Haute de 95 cm et large de 25 cm, la statue en calcaire découverte à Zagazig représente une femme assise sur une chaise tenant une fillette allongée sur ses genoux, ainsi que deux fillettes et un garçon debouts devant sa poitrine. Fait exceptionnel, le blanc des yeux de la femme, vraisemblablement une nourrice ou une prêtresse, sont en ivoire et ses pupilles en obsidienne. Elle porte en outre, comme les fillettes, un pendentif et des bracelets incrustés d’agate. Cette œuvre remonte "probablement au Nouvel Empire (1580 à 1085 av. J.-C.) et a été exécutée par un artiste royal de premier plan", a déclaré le secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, Ali Hassan. Après restauration, le public pourra voir la statue au Musée du Caire, en attendant son exposition dans le grand Musée des antiquités égyptiennes dont la construction est prévue à deux kilomètres des pyramides de Guizèh. Dans cette optique, tout en reconnaissant que des œuvres aussi célèbres que la Pierre de Rosette (British Museum), le buste de Néfertiti (Berlin) ou le Scribe accroupi (Louvre) étaient "exposées dans de bonnes conditions", Ali Hassan a rappelé "l’importance du retour du patrimoine artistique et culturel égyptien aujourd’hui à l’étranger".

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°35 du 4 avril 1997, avec le titre suivant : Découverte pharaonique

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque