Vendredi 15 novembre 2019

De Paris à Tananarive…

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 décembre 2005 - 121 mots

TANANARIVE (MADAGASCAR) - Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé le 27 novembre, lors de la XXVe session de l’assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), que la Ville allait aider Tananarive, la capitale malgache, à restaurer son palais de la Reine, trésor historique et culturel de Madagascar détruit en 1995 par un incendie.

L’édification du site remonte à 1610, quand le roi Andrianjaka (1610-1630), de l’ethnie Merina, érigea son palais sur les hauteurs de la colline bleue. Ses successeurs agrandirent ensuite l’enceinte royale, s’allouant au XIXe siècle le concours d’architectes français et britanniques. Le président malgache, Marc Ravalomanana, avait lancé un appel à la solidarité nationale pour reconstruire le palais, estimant le coût des premiers travaux à 5,9 millions d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°227 du 16 décembre 2005, avec le titre suivant : De Paris à Tananarive…

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque