Dans les coulisses de la Comédie-Française

Le Journal des Arts

Le 24 octobre 2003

Partenaire du 9e Salon du patrimoine, la Comédie-Française n’est pas seulement le plus prestigieux des théâtres nationaux. Son architecture du XVIIIe siècle, œuvre de Victor Louis, abrite également de nombreux artisans spécialisés, précieux garants de savoir-faire en voie de disparition.

Très justement surnommée “la ruche”, la Comédie-Française, qui gère trois salles de théâtre – dont deux implantées ailleurs (1) –, comprend six niveaux où s’affairent quelque 70 comédiens, 60 machinistes, 7 tailleurs, 6 couturiers, 3 lingères, 2 modistes et 2 laveuses-repasseuses... “À l’exception des décors, dont la fabrication a été délocalisée à Sarcelles pour des raisons de place, tous nos ateliers se trouvent dans nos murs”, souligne Marcel Bozonnet, son administrateur général. Seule institution scénique, avec l’Opéra Bastille et l’Opéra Garnier, recourant à des employés permanents, la grande dame du théâtre français fait ainsi figure de gardienne de savoir-faire et de métiers spécialisés, pour la plupart en voie de disparition. Ainsi des perruquiers, accessoiristes et costumiers, actifs au sommet de la ruche (soit au 6e niveau, dit “Rachel”) à partir de la fin du XIXe siècle – auparavant, les comédiens arrivaient avec leur propre garde-robe. Près de 10 000 créations, précieusement stockées dans un entrepôt de la rue Amelot à Paris, sont depuis cette époque le fruit de leur travail. La Comédie-Française conserve en outre 350 tableaux et 250 sculptures (portraits peints et bustes de comédiens célèbres immortalisés par Carolus-Duran ou Jean-Paul Laurens), véritable collection muséale sur laquelle veille Joël Huthwohl, conservateur-archiviste. À l’image de son prédécesseur Georges Monval, auteur il y a un siècle de l’ouvrage Musée de la Comédie-Française, il rêve d’un musée place Colette. Suite au prochain acte...

La Comédie-Française (excepté les ateliers) se visite le week-end, place Colette, 75001 Paris, tél. 01 44 58 14 00. Ses différents métiers seront présentés lors du Salon du patrimoine (lire ci-dessus).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°179 du 24 octobre 2003, avec le titre suivant : Dans les coulisses de la Comédie-Française

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque