C'est le 20 juin

Cure de jouvence pour les collections

Le Journal des Arts

Le 3 mars 2006

Riches de 280 000 pièces, les collections du Musée du quai Branly ont fait l’objet d’une vaste opération de récolement, transfert, nettoyage, prises de vues photographiques et analyse documentaire. Débuté en octobre 2001, le chantier, dirigé par Christiane Naffah, conservatrice en chef du patrimoine, vient de s’achever. Il a, en outre, permis de réaliser un cahier de protocoles qui servira pour les musées souhaitant à leur tour effectuer un traitement de leurs collections, à commencer par le Musée du Louvre pour ses pièces d’art islamique. Issues du Musée de l’Homme et de l’ancien Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie, les collections ont été stockées dans un site préservé de la poussière et des insectes, avant d’être installées dans les salles d’exposition ou les réserves du futur Musée du quai Branly. Dans l’intervalle ont été réalisés : l’archivage sur la base de données TMS (The Museum System), les prises de mesure, le dépoussiérage, les restaurations éventuelles, la numérisation 2D et 3D, le conditionnement et l’anoxie des objets organiques. Un travail pour le moins délicat puisque les objets se caractérisent par une diversité de matériaux et de techniques et par une grande fragilité. Les équipements technologiques de pointe utilisés à cette occasion ont conféré au chantier des collections un caractère novateur.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°232 du 3 mars 2006, avec le titre suivant : Cure de jouvence pour les collections

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque