Valence

Cure de jouvence

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 27 juillet 2007

Fermé jusqu’en 2011, le Musée des beaux-arts et d’archéologie de la ville entame sa rénovation.

VALENCE - Installé dans un ancien palais épiscopal au cœur du centre historique de la ville, le Musée des beaux-arts et d’archéologie de Valence a fermé ses portes au public le 24 décembre dernier pour se lancer dans de vastes travaux de rénovation et d’agrandissement. Prévu jusqu’en 2011, le chantier devrait lui permettre de quasiment doubler ses surfaces. Pour ce, l’Atelier d’Architecture Jean-Paul Philippon a imaginé une extension contemporaine prolongeant la structure initiale et qui, selon ses propres termes, jouera « du rapport entre transparence et opacité dans une composition de surfaces lisses ou rugueuses ».

Un belvédère vitré
L’édifice initial se verra ainsi flanqué d’un belvédère, long espace vitré que prolongera une terrasse émergeant au-dessus de la partie historique. Le musée se dotera également d’une salle de conférence, d’un centre de documentation et d’ateliers d’animation. Pendant la fermeture, la collection fera l’objet d’un soin particulier : étude, marquage, conditionnement, restauration. Les œuvres seront ensuite présentées selon un principe de chronologie « inversée », afin de « privilégier l’approche sensible, le questionnement sur nos origines », précise Jean-Paul Philippon. Pour les collections archéologiques, les pièces datant du Moyen Âge puis de la période gallo-romaine inaugureront ainsi la visite qui s’achèvera sur la préhistoire et la protohistoire. De même, la partie beaux-arts démarrera avec des artistes comme Étienne Martin pour se conclure sur les œuvres du XVIe siècle, en passant par le fleuron des collections : le fonds Hubert Robert qui a fait la réputation du musée. Pendant sa fermeture, l’institution expose quelques-uns de ses chefs-d’œuvre hors les murs, à travers toute l’Europe.

www.musee-valence.org

valence, Musée des beaux-arts et d’archéologie

- Architecte du projet : Atelier d’Architecture Jean-Paul Philippon, Paris - Surface actuelle du musée : 2 900 m2 - Surface du futur musée : 5 750 m2 (dont 1 000 m2 de réserves et 3 000 m2 destinés au public) - Coût prévisionnel des travaux : 11 millions d’euros - Nombre d’œuvres de la collection : 20 000

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°256 du 30 mars 2007, avec le titre suivant : Cure de jouvence

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque