Mercredi 12 décembre 2018

Boston s’établit à Nagoya

Un futur Nagoya-Boston Museum of Fine Arts

Le Journal des Arts

Le 1 février 1996 - 462 mots

Depuis quinze ans, le Museum of Fine Arts de Boston loue des expositions à différentes institutions japonaises. Il a décidé aujourd’hui d’institutionnaliser cette pratique en concluant un partenariat avec une fondation de Nagoya. Un futur musée, baptisé Nagoya-Boston Museum of Fine Arts, y sera créé au sein d’un building en construction.

BOSTON et NAGOYA - Au terme de quatre ans de négociations, le Museum of Fine Arts de Boston et la Fondation des arts de Nagoya ont signé un accord qui devrait rapporter près de 50 millions de dollars, sur vingt ans, au musée américain en mal de financement. Dans le cadre d’une politique de prêts à long terme, le musée de Boston organisera diverses présentations et expositions au sein du futur Nagoya-Boston Museum of Fine Arts. Toutes les dépenses liées à leur organisation seront prises en charge par la fondation japonaise, dont les membres sont principalement des chefs d’entreprise et de hauts fonctionnaires de Nagoya. Elle acquittera de surcroît une provision annuelle d’un million de dollars et versera quatre subventions de 5 millions de dollars à Boston. La première, reçue en 1991 à la signature de la lettre d’intention, a permis au musée américain d’émettre un emprunt en vue de la construction de son aile Ouest.

Toutes proportions gardées, cet accord rappelle le partenariat du Guggenheim avec le gouvernement basque, qui a souhaité créer une "succursale" du musée new-yorkais à Bilbao. Mais Boston intervient beaucoup moins dans la construction et la gestion de son "annexe" japonaise que le Guggenheim en Espagne. Ainsi, le musée américain n’enverra pas de personnel permanent à Nagoya et ne jouera aucun rôle dans la gestion des affaires courantes de son antenne japonaise. De même, le Nagoya-Boston Museum n’abritera pas de collections permanentes, et son programme d’expositions dépendra entièrement du musée américain.

1 100 m2 scindés en deux espaces d’exposition
Le musée de Nagoya doit occuper trois étages du Kanayama Minami Building, un immeuble adjacent à la gare de Kanayama, qui accueil­lera également des bureaux et un hôtel. Sa construction, qui doit débuter ce mois-ci, est financée conjointement par la fondation, la municipalité et la préfecture d’Aichi, dont Nagoya dépend. Le musée devrait disposer de deux espaces de 550 m2. Le premier sera destiné à accueillir une présentation de longue durée, limitée à cinq ans, et le second sera réservé aux expositions temporaires, renouvelées tous les six mois.

La première présentation quinquennale, intitulée "L’art du monde méditerranéen ancien", présentera des objets des fonds égyptien, grec et romain du musée de Boston. La première exposition semestrielle, "Monet, Renoir et le paysage impressionniste", réunira quant à elle une soixantaine de peintures et œuvres sur papier. L’exposition suivante présentera des œuvres japonaises rassemblées par Okakura Tenshin, l’éminent conservateur du département des Arts asiatiques du musée de Boston, entre 1904 et 1913.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°22 du 1 février 1996, avec le titre suivant : Boston s’établit à Nagoya

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque