Vendredi 20 septembre 2019

Aux origines des sacrifices humains

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 septembre 2010 - 74 mots

AL-KADADA (SOUDAN) - Des archéologues français ont mis au jour au nord du Soudan une tombe contenant les traces de ce qu’ils considèrent comme le « plus vieux sacrifice humain » jamais découvert sur le continent africain.

 La sépulture contient les restes d’un vieil homme, entourés par ceux de trois autres êtres humains et de deux chiens sacrifiés. Selon son auteur, la découverte datant du néolithique serait la plus importante depuis les années 1990.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : Aux origines des sacrifices humains

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque