Vendredi 19 octobre 2018

Culture scientifique

Arras se met au vert

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 17 février 2006 - 575 mots

Aux frontières de la ville et de la campagne, la Cité Nature développe
des thèmes comme la nutrition, la santé ou l’environnement.

 ARRAS - Située aux abords d’Arras (Pas-de-Calais), dans l’Artois (une grande région agroalimentaire), la Cité Nature est un lieu d’expositions, de rencontres et d’échanges dédié à la culture scientifique. En gestation depuis dix-sept ans, enfin inaugurée en octobre 2005, elle se déploie sur 6 000 m2 dans une ancienne usine de production de lampes pour mineurs, construite en 1922 et réhabilitée par Jean Nouvel. Ce dernier « a su restituer le bâtiment industriel dans sa vérité historique », se félicite le directeur du lieu, Philippe Ledieu. L’architecte a en effet conservé tous les volumes, la structure de béton, les façades épurées, le hangar industriel, mais aussi des éléments plus anecdotiques comme les chauffages, typiques des années 1920. Les anciens grands caissons en métal abritent les bureaux et des espaces d’accueil. Seule innovation majeure : de grands châssis en verre qui courent tout le long de l’édifice pour faire entrer la lumière et permettre aux espaces internes d’être visibles depuis l’extérieur. Effet réussi. Actuellement exposées au premier étage du bâtiment, délicatement éclairées la nuit tombée, les robes que Sylvie Facon a imaginées pour « Rêves de soie » se laissent voir plusieurs mètres à la ronde. Le rez-de-chaussée, dévolu au parcours permanent, décline trois grands thèmes : « La nature » autour de questions comme la santé, les OGM, la préservation des espèces ou la consommation d’eau ; « Les aliments », un espace qui donne à sentir et à toucher, et « L’histoire », retraçant 10 000 ans d’agriculture.

Épices à humer
Vivante et particulièrement didactique, la scénographie alterne panneaux explicatifs lumineux, bornes et jeux interactifs, photographies, grainetiers, animaux naturalisés, ustensiles d’époque, objets du quotidien, légumes et fruits reconstitués en cire, épices à humer… Un jardin vertical a même été installé au cœur du bâtiment. Autant d’éléments destinés à attirer un public local plutôt frileux vis-à-vis de ce type d’initiative. « Actuellement, il est très difficile de sensibiliser le public aux avancées scientifiques. En revanche, l’alimentation, l’eau, la santé sont des thèmes d’actualité particulièrement porteurs. Pour répondre à l’attente des visiteurs, nous proposons de décrypter et montrer toute la diversité des aliments, depuis la culture dans les champs jusqu’à leur assiette ! Il s’agit d’une approche de la science par la nature », explique Philippe Ledieu. Des espaces exclusivement réservés aux enfants permettent d’organiser des ateliers pédagogiques, tandis que des animateurs scientifiques proposent différentes formules de visites à destination du public, selon que celui-ci est plus ou moins initié. Conçus comme une zone de transition entre la ville et la campagne d’Arras, les 15 000 mètres carrés de jardins attenants à la cité sont rythmés par des parcelles rigoureuses déclinant plusieurs espèces de végétaux (plantes médicinales, vignes, dahlias…) et de vastes pans fleuris très colorés en saison. L’ensemble, qui comprend également un château d’eau et se délimite par des canaux, s’inscrit dans un vaste terrain en friche, dont la réhabilitation est prévue. Un complexe sportif ou des habitations pourraient y voir le jour et donner à l’entrée nord d’Arras un nouveau visage.

Cité Nature

25, bd Schuman, 62000 Arras, tél. 03 21 21 59 59, www.citenature.com, tlj sauf lundi et jours fériés, 9h-17h, 14h-18h le week-end. À voir actuellement : « Jardin paradis », photographies de Marc Ayrault, jusqu’au 8 mars, et « rêves de soie », créations textiles de Sylvie Facon, jusqu’au 30 avril.

Cité Nature

- Directeur : Philippe Ledieu - Financement : Région Nord - Pas-de-Calais, Agglomération d’Arras - Montant des travaux : 8 millions d’euros - Superficie : 6 000 m2 (dont 22 500 pour le parcours permanent et 1 600 en surface d’exposition temporaire) et 15 000 m2 de jardin - Nombre de pièces présentées : 1 000

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°231 du 17 février 2006, avec le titre suivant : Arras se met au vert

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque