Mardi 17 septembre 2019

Radio & télévision

La bénédiction de Toutânkhamon

Par L'Œil · lejournaldesarts.fr

Le 17 mars 2019 - 476 mots

PARIS

Chaque jeudi, à 8h15 et 8h45, « Les Matins Jazz », l’émission de Laure Albernhe et Mathieu Beaudou, invitent L’Œil et Le Journal des Arts à parler d’art sur l’antenne de TSF Jazz. Le 14 mars 2019, Fabien Simode, rédacteur en chef de L’Œil, revenait sur le succès populaire des expositions Toutânkhamon.

Le sarcophage de Toutânkhamon
Le sarcophage de Toutânkhamon, musée du Caire (Egypte)

Chronique à réécouter ici dans son intégralité ou à lire ci-après :

La chronique de Fabien Simode :

Ce matin je vous parle de Toutânkhamon, ce pharaon qui régna sur l’Égypte il y a plus de trois mille ans. Ce n’est qu’en 1922 qu’Howard Carter redécouvre son tombeau, épargné des pilleurs. En dépit d’un avertissement qui veut que quiconque violerait la sépulture serait maudit, l’archéologue anglais exhume la momie royale. Légende ou non, plusieurs membres de son expédition décèderont les mois suivants. Cet épisode, vous le connaissez sans doute sous le nom de « malédiction de Toutânkhamon ». Ce que l’on connaît moins, en revanche, c’est ce que j’appellerai, moi, « la bénédiction de Toutankhamon ». Il s’agit d’un phénomène bien réel qui veut que tout événement qui touche au pharaon soit un succès populaire. Ce phénomène est connu depuis 1967 ; depuis l’exposition du « Trésor de Toutânkhamon » qui avait enregistré, à Paris, plus d’un million de visiteurs. En 1967, les organisateurs furent tellement surpris par ce phénomène qu’il leur fallut étendre les horaires d’ouverture à 22 h et prolonger l’événement de deux mois pour accueillir des foules coiffées à la mode pharaonne. Du jamais vu !

À l’époque, le journal Le Monde parle même de « Toutankhamonite »… Et, depuis, Toutânkhamon fascine. En 2005, la tournée mondiale d’une expo sur ce thème a été vue par plus de 11 millions de personnes. Nul doute que les organisateurs de la nouvelle exposition itinérante sur « Le trésor du pharaon », et dont la prochaine étape ouvre la semaine prochaine à La Villette, ont en mémoire ce score qu’ils espèrent bien battre. Pour cela, la nouvelle exposition possède des arguments, dont une campagne marketing inédite et, surtout, la présentation de 150 objets issus du tombeau de Toutânkhamon, dont 25 faisaient partie de l’expo mythique de 67. Car cette nouvelle exposition Toutankhamon a plutôt intérêt à marcher : pour chaque nouvelle étape de sa tournée internationale, l’organisateur doit en effet verser à l’Égypte plus de 5 millions de dollars plus un pourcentage sur les entrées. C’est pour cela que le public devra s’acquitter, à Paris, d’un billet d’entrée à 20 € pour les enfants et 24 € pour les adultes. 

Pour l’anecdote, en 1967, la presse faisait mention de 600 évanouissements liés aux émotions fortes ressenties dans l’exposition. Des malaises, il y en aura sans doute à La Villette. Reste à savoir à quoi ils seront dus : à la beauté des objets, à l’affluence des visiteurs ou au prix prohibitif du billet d’entrée ?

Thématiques

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque