Jeudi 13 décembre 2018

Ventes à venir : Paris à l’heure asiatique et les Arts premiers : collections en perspective

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 7 décembre 2016 - 380 mots

Paris à l’heure asiatique 
PARIS - Comme chaque année en décembre, nombreuses sont les maisons de ventes parisiennes à organiser une vente thématique autour des arts d’Asie. Outre Piasa, Tajan ou Artcurial, Christie’s met à l’encan le 14 décembre 86 lots (estimation 2 à 3 M€), parmi lesquels une Guanyin en bois, dynastie Song (960-1279), estimée 200 000 à 300 000 euros. Le lendemain, Sotheby’s propose 114 lots (est. 2,4 à 3,5 M€) ainsi qu’un ensemble de jades archaïques comprenant l’ancienne collection Max Loehr (79 lots, est. 922 000 € à 1,4 M€). Drouot n’est pas en reste avec une quinzaine de vacations programmées. La maison Pierre Bergé & associés se distingue avec un cachet impérial chinois en stéatite d’époque Qianlong, XVIIIe siècle (est. 800 000 € à 1 M€), quand, le 15 décembre, Millon disperse en collaboration avec Baron-Ribeyre & asociés la collection Gérard Lévy (449 lots, est. 650 000 €).

Arts premiers : collections en perspective
PARIS -
Si Christie’s vise moins haut que Sotheby’s, elle n’en propose pas moins une vente qui devrait éveiller l’intérêt des amateurs d’art tribal. En association avec la maison Millon, elle s’apprête à disperser des pièces provenant de la succession de Madeleine Meunier. Or, celle-ci fut mariée successivement à deux marchands d’art africain d’envergure internationale, Aristide Courtois (1883-1962), qui travailla notamment avec le marchand Paul Guillaume, et Charles Ratton (1897-1986). En tout, ce sont 106 lots qui sont soumis aux enchères dont 50 d’art africain et océanien (estimation 1,4 à 2 M€) et 56 d’archéologie (est. 100 000 € à 140 000 euros). Parmi les pièces phares, une statue Fang (est. 300 000 à 500 000 €) et un appui-tête Luba Shankadi attribué au « Maître de la coiffure en cascade » (est. 500 000 à 800 000 €). De son côté, Sotheby’s organise deux ventes. L’une regroupe les pièces de divers amateurs (51 lots, est. 2,3 à 3,3 M€) parmi lesquelles une statue Lega (République démocratique du Congo) estimée 400 000 à 600 000 euros ; l’autre comporte des œuvres issues de la collection de Viviane Jutheau, comtesse de Witt (22 lots, est. 3,9 à 5,7 M€), dont une statue Mbole (RDC) estimée 600 000 à 900 000 €.

En savoir plus

« Collection Viviane Jutheau, Comtesse de Witt : Au cœur des Arts d’Afrique » ; « Arts d’Afrique et d’Océanie », Sotheby’s, le 14 décembre à 16h, www.sothebys.com

« Aristide Courtois et Charles Ratton au cœur de la succession Madeleine Meunier », Christie’s en collaboration avec Millon, le 15 décembre à 18h30 à l’hôtel Drouot, www.christies.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°469 du 9 décembre 2016, avec le titre suivant : Ventes à venir : Paris à l’heure asiatique et les Arts premiers : collections en perspective

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque