Dimanche 9 décembre 2018

Un triumvirat à la tête de Bâle

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 25 juillet 2007 - 307 mots

Le premier triumvirat romain constitué par César, Pompée et Crassus s’était soldé par un échec politique doublé d’un pugilat. Idem pour le second triumvirat composé de Marc-Antoine, Lépide et Octave. Visiblement, la foire de Bâle n’a cure de l’histoire romaine. Aussi pour remplacer son actuel directeur, le sémillant et très efficace Samuel Keller, la « Messe » a choisi non pas un, mais trois nouvelles têtes. Cay Sophie Rabinowitz, directrice de la rédaction américaine de la revue Parkett, s’occupera de la direction artistique. La question logistique et financière échoit à Annette Schönholzer, chef de projet depuis 2002 de Art Basel Miami Beach, tandis que le journaliste Marc Spiegler prendra les commandes de la stratégie et du développement. « Nous avons d’abord pensé cloner Samuel Keller, mais la science n’était pas prête », a lancé avec humour le président de la foire, René Kamm, lors de la conférence de presse intronisant la troïka. Avant de rajouter : « il est peut-être temps de mettre en place un nouveau concept. » Un concept qui ne capitalise plus sur une figure charismatique mais sur une équipe.

« Si on voit tous les champs que nous devons couvrir, je suis contente de ne pas être seule », confie Cay Sophie Rabinowitz. « Le nombre de gens avec lesquels nous avons à faire dans le monde entier a augmenté de manière incroyable ces dernières années », renchérit Marc Spiegler. Mais qui sera l’interlocuteur des collectionneurs, des galeries ou de la presse ? « Chacun d’entre nous traitera avec les différents interlocuteurs de différentes façons et à différents moments, indique Marc Spiegler. Les territoires ne sont pas étanches et nous ne sommes pas dans trois tours différentes. » Les territoires risquent d’autant plus de se chevaucher que Samuel Keller, directeur de la Fondation Beyeler à partir de 2008, restera chairman de la foire. Il présidera donc aux questions de stratégie, un domaine qui incombe à… Marc Spiegler

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°262 du 22 juin 2007, avec le titre suivant : Un triumvirat à la tête de Bâle

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque