Dimanche 21 octobre 2018

Capitalisme

Un prince rouge actionnaire numéro un de Sotheby’s

Par Nathalie Eggs · Le Journal des Arts

Le 30 août 2016 - 497 mots

Une société du fondateur de la maison de ventes aux enchères China Guardian à Pékin devient le premier actionnaire de l’auctioneer américain coté en Bourse.

NEW YORK - En l’espace de quelques mois, deux sociétés asiatiques se sont hissées dans le Top 10 des actionnaires de Sotheby’s. Une première dans l’actionnariat de la maison de ventes aux enchères américaine.

Avec 14,36 % de parts acquises dans le capital de Sotheby’s, la société chinoise Taikang Life Insurance Co. en est devenue le 26 juillet dernier l’actionnaire principal. La compagnie d’assurances Taikang, dont le P.-D.G. Chen Dongsheng n’est autre que le fondateur de la maison de ventes aux enchères pékinoise China Guardian – laquelle talonne l’entreprise étatique chinoise leader Poly Auction –, ne détenait pourtant jusqu’à ce jour pas une seule action dans le capital de Sotheby’s. Les fonds spéculatifs américains de Daniel S. Loeb (Third Point) et de Richard McGuire (Marcato Capital), se retrouvent respectivement en deuxième (12 %) et troisième position (9,56 %). Parallèlement, on apprenait que le fonds d’investissement Point 72 Asset Management, L.P., appartenant à Steve Cohen, se séparait de plus de deux tiers de ses titres (soit 2,22 millions d’actions), faisant chuter sa participation à 1,8 % et expliquant partiellement comment l’investisseur chinois avait pu acquérir une partie de ses 8 millions de titres.

L’entrée de Taikang Life Insurance Co. au capital de Sotheby’s intervient quelques mois après qu’un autre asiatique s’est hissé parmi les dix premiers investisseurs de Sotheby’s : en mai dernier, le groupe singapourien Shanda a obtenu l’autorisation, par la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis, d’augmenter sa participation à 4 %.

Une opportunité pour des synergies d’avenir
Contrairement à l’activiste Daniel S. Loeb, qui avait lancé une offensive contre la direction de Sotheby’s – dont l’ancien président, William Ruprecht, a fait les frais –, Chen Dongsheng s’est montré conciliant et a exprimé son soutien à la direction actuelle de Sotheby’s quant à la stratégie adoptée. Après le plan de départ volontaire lancé en novembre 2015 par l’actuel P.-D. G, Tad Smith, la politique de la société ne devrait donc pas s’infléchir à court terme.

Chen Dongsheng, par ailleurs marié à Kong Dongmei, la petite-fille de Mao Zedong, a néanmoins d’ores et déjà suggéré quelques nominations à des postes de direction et a l’intention d’être représenté au conseil d’administration.

Alors que le marché intérieur de la Chine s’ouvre progressivement, l’entrée au capital de Taikang Life Insurance Co. pourrait être l’opportunité de développer des synergies d’avenir. Au cours du premier semestre 2016, les ventes en Asie de Sotheby’s ont progressé de plus de 22 % par rapport au premier semestre 2015, et les collectionneurs occidentaux continuent à se montrer friands d’art chinois. Inversement, les collectionneurs chinois sont des acteurs majeurs du marché occidental : on se souvient notamment de l’acquéreur chinois du Nu couché de Modigliani, adjugé au prix record de 170,4 millions de dollars (158 millions d’euros), chez Christie’s à New York le 9 novembre 2015.
Après avoir chuté à 18,86 dollars en février dernier, la valeur de l’action Sotheby’s est remontée jusqu’à 41,23 dollars le 23 août pour une capitalisation boursière qui s’élève à environ 2 milliards de dollars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°462 du 2 septembre 2016, avec le titre suivant : Un prince rouge actionnaire numéro un de Sotheby’s

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque