Mercredi 14 novembre 2018

Ventes publiques

Un bas-relief assyrien adjugé 30 millions de dollars

Par Elise Kerner-Michaud · lejournaldesarts.fr

Le 5 novembre 2018 - 287 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

Le bas–relief de plus de 2 mètres de haut, provenant de la région de Nimrud (Irak) a été vendu plus de trois fois son estimation.

Bas-relief assyrien, génie ailé, règne d'Assurnasirpal II, circa 883-859 av.
Bas-relief assyrien, génie ailé, règne d'Assurnasirpal II, circa 883-859 av.
© Christie's Images Limited

Un bas-relief datant de près de 3 000 ans a été adjugé 30 millions de dollars (27 millions d’euros) lors d’une vente d’antiquités chez Christie’s à New York, mercredi 31 octobre. Le résultat de la vente a largement dépassé les chiffres attendus et s’avère inhabituel pour le domaine des antiquités. 

Le panneau de gypse de 2,1 mètres représentant un génie ailé, provient des décorations murales du palais du roi assyrien Assurbanipal II à Nimroud, proche de l’actuelle ville de Mossoul en Irak. La pièce faisait partie d’un ensemble de trois bas-reliefs appartenant au Virginia Theological Seminary 
depuis 1860. 

Le site Artnetnews rapporte que le premier ministre irakien en avait demandé la restitution les jours précédents les enchères. Mais un porte-parole de Christie’s a expliqué que la provenance de l’objet et le contexte d’acquisition remplissaient toutes les conditions légales de vente. La pièce avait été acquise en 1859 par un missionnaire américain auprès de l’archéologue anglais Sir Austen Henry Layard qui a organisé les fouilles du palais antique. Dans le catalogue de vente, figurent des documents d’archive qui précisent que le chantier a été approuvé par le Grand Vizir du Sultan Ottoman, autorisant l’exploitation ainsi que l’exportation des objets provenant du site. 

Dans le contexte des pillages survenus suite aux incursions de l’Etat Islamique en Irak et Syrie, les informations solidement documentées concernant la provenance des objets antiques sont essentielles pour les ventes de ce type de biens, dans un marché très perturbé.  Dans le cas de la vente de mercredi, il est probable que cette provenance documentée ait fait monter les enchères. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque