Triple sceau impérial

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2011 - 116 mots

TOULOUSE - Pour la troisième année consécutive, la SVV toulousaine Chassaing-Marambat présente un sceau impérial chinois. Le premier, un rare cachet personnel de l’empereur Kangxi en stéatite beige, s’est envolé à 5,6 millions d’euros le 14 juin 2008.

Le deuxième, un sceau de l’empereur Qianlong en jade néphrite céladon, a été adjugé 3,3 millions d’euros le 17 avril 2010. Découvert dans le sud de la France, le troisième (est. 1 à 1,5 million d’euros) est un sceau en jade néphrite blanc de Qianlong, de qualité intermédiaire aux deux premiers. Il sera offert le 26 mars, soit le même jour que la peinture impériale chinoise de la SVV toulousaine Labarbe.

Rens. 05 61 12 52 00, www.chassaing-marambat.auction.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°343 du 18 mars 2011, avec le titre suivant : Triple sceau impérial

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque