Lundi 16 septembre 2019

Sélection des ventes de la quinzaine (24.09-07.10.2010)

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 24 septembre 2010 - 949 mots

Ventes aux enchères 29 septembre (Londres, Paris) et 5 octobre (Paris) : entier mobilier d’un hôtel particulier de Versailles, Lehman Brothers (tableaux, dessins, gravures et objets d’art), Histoire Naturelle.

Entier mobilier d’un hôtel particulier de Versailles
Vente du 29 septembre, Paris, Drouot SVV Beaussant-Lefèvre
Le contenu très raffiné d’un hôtel particulier versaillais est livré à l’encan à Drouot, soit un ensemble de meubles, tableaux, objets d’art et argenterie datant pour la plupart du XVIIIe siècle. Les lots sont à vendre à des prix très avantageux, à l’instar d’une paire de panneaux de l’école française de la fin du XVIIIe siècle, de 168 x 82 cm, à décors de paysages et de sujets antiques, Le Sommeil d’Endymion et L’Amour fidèle (ill. ci-contre), estimée 5 000 euros, ou d’un bureau plat d’époque Louis XV estampillé Dubois, en placage de palissandre orné de filets en bois de rose et de bronzes dorés, estimé 20 000 euros. Dans le salon étaient agencés une suite de quatre fauteuils à dossier plat « à la reine » d’époque Louis XV, en noyer mouluré sculpté, garnis de tapisserie fine des Gobelins ornée des fables de La Fontaine (est. 10 000 euros), et un canapé corbeille canné d’époque Louis XVI, attribué à Nogaret, en noyer mouluré sculpté de fleurs et volutes d’acanthes (est. 4 000 euros). Un cabinet anglais du XVIIIe, en laque européenne à décor noir et or de paysages chinois dans des encadrements aventurinés (est. 10 000 euros), trônait dans l’entrée. La chambre était de tonalité identique avec un lit à baldaquin « à la polonaise » de la même époque (est. 2 000 euros) et une commode demi-lune d’époque Louis XVI, estampillée Héricourt, en placage de satiné à décor marqueté et ornementation de bronze doré (est. 10 000 euros). Présenté dans le dressoir de la cuisine, citons encore un somptueux service de table de plus de 300 pièces, modèle Japon de Creil et Montereau (est. 10 000 euros).
Experts : Jacques Bacot et Hughes de Lencquesaing (meubles et objets d’art) ; Gérard Auguier (dessins et tableaux anciens)
Estimation : 350 000 euros
Nombre de lots : 335


Lehman Brothers : tableaux, dessins, gravures et objets d’art
Vente du 29 septembre, Londres Christie’s
Christie’s dispersera à Londres les œuvres d’art et différents objets qui décoraient les murs et les bureaux des filiales européennes de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers, laquelle a fait faillite en septembre 2008. Cette vente se fera sous le contrôle de deux administrateurs judiciaires du cabinet PricewaterhouseCoopers. Elle comprend des œuvres d’art contemporain et d’après guerre, des tableaux de marine, des dessins et gravures sur le thème du sport ou de l’histoire naturelle, des petits bronzes animaliers, des boîtes à thé et des livres sur l’œuvre de Charles Dickens, Winston Churchill, Rudyard Kipling, William Shakespeare, des sœurs Brontë… Les estimations démarrent à 100 livres sterling (120 euros) pour un ensemble de fac-similés de vues de Londres en 1647, d’après Wenceslaus Hollar. Tous les lots dont l’estimation n’excède pas 1 000 livres (1 200 euros) seront offerts sans prix de réserve. La vente s’ouvrira symboliquement sur deux plaques métalliques gravées au nom de la banque. Ces enseignes sont estimées 1 000 et 2 000 livres (ill. ci-contre). Parmi les œuvres importantes figurant dans cette liquidation, signalons Madonna (1994), grand tableau de Gary Hume (est. 70 000 livres) ; Holly Smoke (1998), grande toile de Matthew Ritchie (est. 70 000 livres) ; Atomists : Jump Over (1996), tirage de 90 x 210 cm monté sur aluminium de Gabriel Orozco (est. 60 000 livres), ou encore Head of Bruce Bernard (1985), eau-forte signée Lucian Freud, numérotée 7/50 (est. 8 000 livres sterling).
Estimation : 2 millions de livres sterling (2,4 millions d’euros)
Nombre de lots : 306


Histoire Naturelle 
Vente du 5 octobre, Paris Sotheby’s
Sotheby’s fait sa rentrée parisienne toutes griffes dehors, avec le squelette complet à 70 % d’un allosaure, star de la vente d’histoire naturelle, la première organisée par la maison de ventes à Paris. Estimé autour de 800 000 euros, le squelette de ce grand prédateur du Jurassique (cousin du tyrannosaure) a été préparé de manière scientifique par une équipe de paléontologues européens. Dans la famille « dinosaures », on trouvera également un reptile volant de 88 cm d’envergure, découvert en 1932 dans sa matrice noire à Holzmaden en Allemagne, en excellent état de conservation (est. 160 000 euros), ainsi qu’un rare spécimen encore en mains privées de squelette complet de plésiosaure (est. 320 000 euros), découvert au début des années 1990 en Angleterre. La forme de ce reptile aquatique de 190 millions d’années a inspiré la légende du monstre du Loch Ness. Notons aussi une exceptionnelle et monumentale plaque murale de feuille de palmier fossilisée de 2,48 x 2,26 m (est. 80 000 euros), très représentative de la flore qui régnait dans le sud-ouest du Wyoming (États-Unis) à la période Eocène, il y a 50 millions d’années. Au chapitre des minéraux, la vente se veut tout autant sélective, avec en vedette une rare pièce de citrine et quartz fumé du Brésil, surnommée « The Magic Flower », « sans doute la plus spectaculaire jamais trouvée dans le monde », révèle l’expert Éric Mickeler. Estimée 320 000 euros, elle se présente sous la forme de grands cristaux brillants couronnés d’une gerbe de cristaux de couleur citronnée et fumée. Estimée également 320 000 euros et provenant de la mine de Jonas au Brésil, une magnifique et rarissime rubellite de 22 kg (51 cm), soit une tourmaline d’une couleur unique de fruits rouges reposant sur des cristaux de quartz et des cristaux d’albite blancs comme la neige, lui fera concurrence.
Expert : Éric Mickeler
Estimation : 3,6 millions d’euros
Nombre de lots : 86

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°331 du 24 septembre 2010, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine (24.09-07.10.2010)

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque