Mercredi 19 décembre 2018

Radicalité japonaise

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2010 - 90 mots

PARIS - Membre fondateur du groupe Gutaï (actif de 1954 à 1972), Tsuruko Yamazaki est une artiste peu montrée à l’étranger.

Avec « Beyond Gutaï, 1957-2009 », la galerie Almine Rech, à Paris, lui consacre un vaste accrochage intégrant une sélection de travaux méconnus réalisés bien après sa collaboration au mouvement d’avant-garde japonais. Attachée à un mode perceptif au-delà de toute logique, l’artiste s’est illustrée par un traitement pictural et sculptural singulier, prenant l’étain pour support.

19, rue de Saintonge, 75003 Paris, tél. 01 45 83 71 90.Jusqu’au 30 avril.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°321 du 19 mars 2010, avec le titre suivant : Radicalité japonaise

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque