Samedi 24 février 2018

Questions à… Stephen Connery

Spécialiste chez Sotheby’s

Par Le Journal des Arts · L'ŒIL

Le 23 septembre 2009

Pourquoi Sotheby’s a-t-il initié en 2004 une exposition de sculptures monumentales sur le golfe d’Iselworth ?
Tout a commencé avec une petite exposition et un petit catalogue. J’avais notamment une Tour aux figures de Dubuffet et un Barry Flanagan. On a réalisé que présenter des œuvres dans leur environnement permettait de mieux les faire comprendre. Comme l’opération s’étendait sur deux mois et demi, l’acheteur pouvait aussi prendre son temps. Après le succès des sculptures de Bernar Venet, où nous avons vendu plus de 80 % de ce qu’on offrait, j’imagine refaire l’opération avec un artiste contemporain.

Pourquoi le marché des sculptures monumentales a-t-il connu une hausse ?
Il y a de plus en plus de nouveaux musées et de jardins de sculptures. Les gens peuvent aussi acheter des vrais chefs-d’œuvre à des prix élevés, mais pas inabordables.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°617 du 1 octobre 2009, avec le titre suivant : Questions à… Stephen Connery

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque