Jeudi 12 décembre 2019

Art moderne et contemporain

New York, New York

Les grandes ventes du soir rassurent le marché de l’art

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 14 novembre 2011 - 395 mots

NEW YORK - Les grandes ventes du soir de New York d’art impressionniste et moderne et d’art d’après-guerre et contemporain en disent long sur la santé du marché de l’art.

Cet automne, le grand nombre d’œuvres (entre 70 et 91 lots par catalogue) présentées démontrait l’optimisme de Christie’s et Sotheby’s. En période de crise économique, susceptible d’affecter le marché de l’art, les auctioneers contractent leur sélection. Comme en mai 2009, au cœur de la crise, Sotheby’s avait édité un catalogue comptant seulement 36 lots pour sa vente de prestige d’art impressionniste et moderne, soit la moitié moins qu’en novembre 2011. Les quatre grandes vacations de ce mois totalisaient 32 % de lots supplémentaires par rapport à celles de mai. Christie’s et Sotheby’s ont affiché des résultats très contrastés à l’issue des ventes d’art moderne des 1er et 2 novembre. Avec 140,7 millions de dollars (102,7 millions d’euros) de chiffre d’affaires (moins qu’en mai), Christie’s tombait à 30 % au-dessous de son estimation basse. Elle a ravalé 38 % de lots dont ses trois pièces vedettes, soit la sculpture Petite danseuse de quatorze ans d’Edgar Degas (est. 25 à 35 millions de dollars) et deux toiles des années 1930 de Pablo Picasso (est. 12 à 18 millions de dollars chacune) (lire p. 25). Tandis que, le lendemain, Sotheby’s, qui n’a pas été affectée par l’échec de sa rivale, enregistrait un produit de près de 200 millions de dollars, atteignant presque son estimation haute et dépassant de 17 % sa performance du mois de mai.

Les ventes d’art contemporain ont été plus homogènes. Sotheby’s a emporté le morceau avec 315,8 millions de dollars de recette (contre 247,6 millions de dollars pour Christie’s), un montant au-dessus de son estimation haute. Elle totalise ainsi son plus haut montant pour une vente d’art contemporain du soir depuis mai 2008 et le troisième plus haut total de toute l’histoire de la maison.

ART IMPRESSIONNISTE ET MODERNE

CHRISTIE’S, LE 1er NOVEMBRE
Estimation hors frais : 200 à 300 millions de dollars
Résultats : 140,7 millions de dollars (102,7 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 51/31
Lots vendus : 62 %
Pourcentage en valeur : 55 %

SOTHEBY’S, LE 2 NOVEMBRE
Estimation (h. f.) : 167 à 230 millions de dollars
Résultats : 199,8 millions de dollars (145 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 57/13
Lots vendus : 81,4 %
Pourcentage en valeur : 87,4 %

ART D’APRÈS GUERRE ET CONTEMPORAIN

CHRISTIE’S, LE 8 NOVEMBRE
Estimation (h. f.) : 227 à 312 millions de dollars
Résultats : 247,6 millions de dollars (178,2 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 82/9
Lots vendus : 90 %
Pourcentage en valeur : 87 %

SOTHEBY’S, LE 9 NOVEMBRE
Estimation (h. f.) : 192 à 270 millions de dollars
Résultats : 315,8 millions de dollars (230 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 62/11
Lots vendus : 84,9 %
Pourcentage en valeur : 94,7 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°357 du 18 novembre 2011, avec le titre suivant : New York, New York

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque